"D'ici trois ans, il n'y aura plus que le Blu-Ray", a déclaré Frank Simonis, le président de l'association Blu-Ray Disc en Europe, au salon informatique CeBIT, qui se tient jusqu'au 21 mars à Hanovre...

"D'ici trois ans, il n'y aura plus que le Blu-Ray", a déclaré Frank Simonis, le président de l'association Blu-Ray Disc en Europe, au salon informatique CeBIT, qui se tient jusqu'au 21 mars à Hanovre, en Allemagne. Quel format haute définition, du HD-DVD ou du Blu-Ray, aura le dernier mot? Si cette bataille s'annonce acharnée, c'est que les deux formats qui devraient succéder au DVD restent incompatibles entre eux.
 
Et les constructeurs de matériels électroniques, d'ordinateurs et les studios de cinéma ont maintenant choisi leur camp. Le Blu-Ray est soutenu par Sony (sa console de jeux PlayStation 3 embarque ce format), Samsung, Apple, Dell et Philips tandis que le HD-DVD a les faveurs de Toshiba, de Microsoft, de la Fox et d'Universal Studios.
 
De son côté, le format Blu-Ray offre des capacités de stockage cinq fois plus grandes que celles des actuels DVD. Et si chez le HD-DVD, cette capacité de stockage est légèrement inférieure, son coût de production demeure moins élevé que celui du Blu-Ray, que ce soit pour les disques eux-mêmes, mais aussi pour les lecteurs.
 
Néanmoins, le format Blu-Ray semble pourtant avoir pris une longueur d'avance en ce début d'année, en particulier grâce aux bonnes ventes de la PlayStation 3, enregistrées par Sony. Selon le constructeur japonais, 1,84 million de PS3 ont ainsi été écoulées à la fin décembre 2006 en Amérique du Nord et au Japon. Et la vente d'un million d'exemplaires est attendue pour les prochains mois en Europe, où la sortie de la PS3 est prévue pour le 23 mars.
 
En outre, Nick Sharples, de Sony Computer Entertainment Europe, a déclaré à Reuters que 5,2 millions de disques Blu-Ray ont déjà été vendus dans le monde.
 
Mais les partisans du HD-DVD sont bien décidés à ne pas lâcher prise, particulièrement en Europe. Sur une centaine de films disponible au premier trimestre de cette année, plus de 30% sont des productions européennes et ne sont pas disponibles dans le format concurrent, le Blu-Ray.
 
C'est pourquoi les défenseurs du HD-DVD ont décidé de créer une association européenne, l'European HD-DVD Promotional Group, destinée donc à promouvoir ce format. Ce type d'association existe déjà aux Etats-Unis et au Japon, mais l'Europe reste encore un terrain à conquérir. Des opérations commerciales, soutenues par Universal, Microsoft et Toshiba, devraient voir le jour pour les fêtes de cette fin d'année et pour 2008.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 19/03/2007)