Première régie indépendante de publicité en ligne en France et l’une des trois premières en Europe, Hi-Média a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires de 14,6 millions d’euros, en hausse de 273 % par ...

Première régie indépendante de publicité en ligne en France et l’une des trois premières en Europe, Hi-Média a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires de 14,6 millions d’euros, en hausse de 273 % par rapport à 1999, et supérieur de 17 % aux objectifs annoncés lors de l’introduction en Bourse. Ces chiffres ne tiennent pas compte des dernières acquisitions allemande et anglaise. La perte d’exploitation s’élève à 3 millions d’euros, dont la majeure partie est imputable aux opérations internationales (2,2 millions d’euros). Les pertes d’exploitation sur les activités françaises représentent 5,4 % des ventes, contre 9,4 % en 1999. La marge brute est passée en France de 15,8 % à 19,3 %. La perte nette s’élève à 2,6 millions d’euros. Hi-Média a créé sept sociétés au Canada, en Belgique, en Espagne, en République Tchèque, en Slovaquie, au Portugal et en Pologne. Elle a acquis la société Net-On Advertising en Suède, de Advenda en Allemagne et Purplepot au Royaume-Uni. Bien que leurs activités n’aient débuté qu’au second semestre 2000, les filiales étrangères ont réalisé 4,4 % du chiffre d’affaires total. En France, Hi-Média prévoit de poursuivre en 2001 le développement de son offre thématique et de lancer de nouveaux formats publicitaires (rich media). Parallèlement, Hi-Média poursuit son développement à l’international afin d’être présent en 2001 dans 14 pays, dont l’activité devrait représenter près de 50 % du chiffre d’affaires consolidé. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 16/01/2001)