En présentant hier à la presse toute une gamme de nouveaux services accessibles à l’adresse http://www.lesechos.fr, Olivier Fleurot, le directeur général du groupe “Les Echos” a tenu à préciser que ...

En présentant hier à la presse toute une gamme de nouveaux services accessibles à l’adresse http://www.lesechos.fr, Olivier Fleurot, le directeur général du groupe “Les Echos” a tenu à préciser que le site Internet du journal avait fait le pari, lors de son lancement en septembre 1996, de devenir rapidement “le site de référence pour l’information économique et financière” “Aujourd’hui, nous pouvons dire que ce pari est largement gagné: le Web des “Echos” est le site éditorial le plus consulté en France avec plus de 55 000 consultations quotidiennes et 12 millions de pages lues chaque mois”. Depuis un an, dès la page d’accueil du site, le visiteur peut découvrir gratuitement dès 5 heures du matin, la une des “Echos”, accéder à l’information en continu et suivre bien sûr, tout au long de la journée, l’évolution de la Bourse de Paris. L’accès au contenu intégral du journal, aux archives du quotidien et aux différentes bases de données économiques est payant.

La nouvelle version du site mise en ligne hier matin offre à la fois de nouveaux services gratuits et payants. Grâce à un partenariat avec la société Virtual Télécom, l’internaute accèdera à la plupart des grandes Bourses mondiales. Avec seulement 20 à 30 minutes de décalage seulement, le site propose de suivre l’évolution des valeurs étrangères cotées à Wall Street, Londres, Francfort, Milan, Zurich et Amsterdam “il s’agit d’une grande première”. Par ailleurs, France Télécom a spécialement développé une version de son moteur Voilà pour le site Web des “Echos”. Parmi les nouveautés, le site donne désormais accès à toutes les offres d’emploi parues dans “Les Echos”, le “Financial Times”, le quotidien allemand “Handelsblätt” et le quotidien italien “Il Sole”. Enfin, toujours gratuitement, le site propose un service recensant les plans de 337 villes de plus de 10 000 habitants.

Côté services payants, le site des Echos a considérablement enrichi sa base de données sur les entreprises françaises (près de 1,5 millions de sociétés sont recensées en partenariat avec SCRL). Il est également désormais possible d’accéder à des données sur 200 secteurs d’activité avec l’Insee et près de 60 000 biographies de décideurs français et étrangers.

D’autres nouveautés sont annoncées pour 1999. Un service baptisé “Echo Profil” permettra notamment de créer sa propre page d’accueil personnalisée. L’abonné pourra aussi, grâce à un partenariat avec Itinéris, être alerté à tout moment sur son téléphone portable si un événement se produit dans l’un des secteurs pour lequel il a demandé une alerte sur le site des “Echos”. (Les Echos 17/11/1998)