Grâce à Watson, l’IA star d’IBM, une société californienne permet d’identifier les influenceurs qui correspondront le mieux à l'audience spécifique d'une marque, délivrant ainsi les engagements les plus significatifs. Avec Influential l’influence sur les réseaux sociaux ressemble presque à du dating.

Une IA joue les entremetteuses entre marques et influenceurs

Tout commence avec l’inscription d’une marque sur Influential, chaque marque peut choisir un influenceur  en se basant sur des données chiffrées. Évidemment, rien n’est laissé au hasard : nombre de followers par réseaux (Twitter, Instagram, Snapchat, YouTube, & Facebook), engagement moyen des posts, pertinence de la localisation géographique, correspondance entre la personnalité de l’influenceur et la marque, etc... Après avoir choisi la personne avec qui la marque décide de travailler, l’heureux élu reçoit un brief créatif sur une application mobile ne pouvant s’ouvrir que sur invitation. L’ouverture de cette invitation dans l’application marque le début d’une possible collaboration.

Plus qu’un simple catalogue, l’algorithme de Watson est capable de proposer le reach de chaque influenceur selon des critères croisés bien précis (ex : Les millennials de plus de 18 ans ayant un goût prononcé pour les comédies), ainsi que sur différents indicateurs comme le niveau d’engagement par post. À noter également, Influential se targue de ne sélectionner que les meilleurs profils par réseaux, le 1% des comptes à plus gros engagement, d’ailleurs les influenceurs dont les statistiques d’engagement chutent sont tout simplement supprimés de l’application mobile. Cette solution ne concerne pour l’instant que les grands groupes. Unilever, Coca-Cola ou encore Vice, se sont déjà laissés tenter. Une nouvelle preuve, s’il en était encore besoin, que l’influence sur les réseaux sociaux, doit être  intégrée dans la stratégie des marques.

 

Rédigé par Quentin Delzanni
Community Manager / rédacteur web