IBM vient d'annoncer la signature d'un accord avec Universal, Sony, Warner, EMI et Bertelsmann afin d'offrir un service permettant aux consommateurs de télécharger rapidement des oeuvres musicales...

IBM vient d'annoncer la signature d'un accord avec Universal, Sony, Warner, EMI et Bertelsmann afin d'offrir un service permettant aux consommateurs de télécharger rapidement des oeuvres musicales sur Internet. Baptisé "projet Madison", ce programme constitue une avance technologique et un excellent moyen de lutter contre le phénomène des sites Web "pirates" proposant déjà aux internautes de télécharger leurs chansons favorites sur Internet à des tarifs bas, voire gratuitement. Des systèmes de sécurité rendent en principe le programme parfaitement étanche. Au printemps, une plate-forme commerciale va démarrer à l'essai à San Diego en Californie pendant six mois. Un millier d'abonnés au câble de la ville participeront à cette expérience. Un album de 60 minutes pourra ainsi être téléchargé en 10 minutes. Un millier d'albums seront au départ disponibles à l'achat. Chaque semaine, de nouveaux titres viendront enrichir le sommaire. Le choix pourra se porter sur environ 2 500 albums à la fin du test. Vice-président du groupe Warner Music, Paul Vidich explique "dans l'avenir, lorsqu'un internaute se rendra dans une boutique de disques électronique, il pourra soit commander un Compact Disc qui lui parviendra dans quelques jours, soit le commander et le télécharger en même temps sur son ordinateur personnel". A l'issue de la période d'essai, ceux qui utiliseront ce moyen de commercialisation bénéficieront d'un large choix.

A l'occasion de cet accord, les cinq majors du disque se sont alliés au sein d'un programme commun baptisé Secure Digital Music Initiave (SIMD), dont l'objet est la création cette année d'un standard d'enregistrement étanche au piratage. Selon Kevin Conroy, vice président de BMG Entertainment, la période d'essai va permettre "aux consommateurs, aux artistes, aux sociétés d'électronique grand public et des médias de distribuer de la musique de façon tout à fait sécurisée". (La Tribune - 09/02/1999)