Et voilà… L’Apple Expo, c’est terminé. Pour les nostalgiques, voici le petit carnet de route d’un visiteur du salon. La tête pleine de lumières éblouissantes et de formes épurées, il nous livre...

Et voilà… L'Apple Expo, c'est terminé. Pour les nostalgiques, voici le petit carnet de route d'un visiteur du salon. La tête pleine de lumières éblouissantes et de formes épurées, il nous livre ici ce qui lui restera de cette édition 2004. Bonne visite !
La pomme fait son show. Amateurs de Mac, fashionistas rêvant de l'iPod mini dans sa version rose… Tout le monde est convié. Allons voir !
Sous ses extérieurs sages, l'Apple expo nous réserve bien des surprises. Il faut passer l'entrée, zigzaguer frénétiquement entre les stands pour rejoindre le cœur de la manifestation. L'espace Apple. Première impression : la pomme s'expose sous une gigantesque coupole vantant son futur système d'exploitation, le feulant Mac OS Tiger .
 
L'iMac G5 et tous ses cousins sont en libre accès. La machine tient ses promesses et devrait séduire le plus grand nombre. On apprécie sa simplicité, son environnement intégré, son ergonomie et la puissance de la machine.
Approchons nous du stand Harman, qui nous dévoile une jolie collection d'accessoires. L'inspiration est futuriste, le style digne du tuning automobile avec des chromes rutilants, des lignes pures et des couleurs électriques.
 
Apple Expo met définitivement l'accent sur les formes et se présente comme un nouveau designer. La collection 2004-2005, à l'instar des produits Apple nouvelle génération, est profondément minimaliste mais n'en demeure pas moins animale et agressive.
On se prend à rêver : le bureau n'est plus un espace de travail mais un lieu de vie : Votre bureau va fusionner bientôt avec votre salon en lui transmettant un savant compromis entre puissance, artwork et simplicité. Selon vos aspirations, votre intérieur prendra rapidement des allures de circuit automobile, de salle de cinéma, de studio d'enregistrement ou de laboratoire.
 
Enfin s'ouvre à vous l'accès au monde de l'entertainment dans toute se splendeur : le jeu, le son, l'image sont à votre portée. Ca y est : la machine s'adapte à l'utilisateur, et non l'inverse. Merci Apple.
Frédéric Catherine
(Atelier groupe BNP Paribas – 07/09/2004 )