Plus d'une centaine de vieilles séries TV accessibles gratuitement en vidéo à la demande, voilà qui devrait plaire aux internautes américains et donner un coup de fouet au portail de la filiale...

Plus d'une centaine de vieilles séries TV accessibles gratuitement en vidéo à la demande, voilà qui devrait plaire aux internautes américains et donner un coup de fouet au portail de la filiale Internet de Time Warner, AOL !

En vertu d'un accord passé avec Warner Bros - une autre filiale de Time Warner - le portail américain devrait diffuser quelque 4 800 épisodes d'une centaine de séries TV déjà diffusées sur le petit écran en vidéo à la demande gratuite. Financé par la publicité, ce nouveau service baptisé In2TV devrait voir le jour début 2006. Les coupures publicitaires ne devraient toutefois pas dépasser deux minutes par tranche de trente minutes. Comparées aux huit minutes du petit écran, ces 120 secondes de réclame devraient passer facilement auprès des internautes, même s'ils ne seront pas autorisés à les passer.

Organisé autour de six chaînes classées par genre (comédie, animation, drame, action, classique et super-héros), In2TV pourrait rapidement s'enrichir de nouvelles séries une fois les questions de droits résolues. AOL mène par ailleurs des négociations avec d'autres grands fournisseurs de contenu pour enrichir son catalogue de programmes autres que ceux de la Warner.

Des applications tirant parti de l'interactivité d'Internet - quiz et jeux divers - devraient accompagner ces programmes, distribués grâce à un protocole de P2P (peer-to-peer). Ce dernier, développé avec l'aide de la société Kontiki, permettra de véhiculer des flux vidéo en qualité DVD munis de protection contre la copie (DRM - Digital Rights Management ). Pour lire les vidéos, les internautes devront être connectés au portail d'AOL et utiliser un lecteur spécifique, AOL Hi-Q, qui s'intègrera au navigateur Internet Explorer sous la forme d'un plug-in.

Avec un tel catalogue, même s'il n'est pas rempli des nouveautés en vogue, AOL risque fort de porter préjudice à la firme Apple puisque contrairement à cette dernière, elle a opté pour un mode de diffusion entièrement gratuit. Si le succès est au rendez-vous, le service In2TV pourrait être étendu à d'autres pays. L'occasion peut-être de se replonger dans les aventures de Wonderwoman ou des Fugitifs ?

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/11/05)