Selon une première étude Ipsos/Libération/Powow.net réalisée en juin 2000 auprès de 682 internautes utilisant au moins une fois par semaine Internet, près de 22 % des internautes déclarent avoir dé...

Selon une première étude Ipsos/Libération/Powow.net réalisée en juin 2000 auprès de 682 internautes utilisant au moins une fois par semaine Internet, près de 22 % des internautes déclarent avoir déjà téléchargé de la musique sur Internet, dont 16 % plusieurs fois. Il s'agit en général d'un internaute masculin (72 %), plus jeune (moins de 34 ans) et plus parisien que "l'internaute moyen", disposant d'un plus faible revenu, mais d'un haut niveau d'étude (74 %). 83 % des personnes ayant téléchargé de la musique sur Internet, achètent autant de disques qu'avant, 10 % seulement moins de disques. 12 % des personnes habitant dans des zones rurales ayant téléchargé de la musique déclarent même avoir augmenté leurs achats, contre 6 % pour l'ensemble. Par ailleurs, seuls 25 % ayant déjà chargé des fichiers musicaux les ont gravés sur un CD, 51 % se contentent de les écouter en ligne. 38 % ont téléchargé entre 2 et 10 fichiers musicaux, 31 % plus de 10. 29 % des Français et 39 % des internautes s'estiment bien informé sur la législation en matière de droits d'auteurs, contre respectivement 64 % et 58 % "mal informé". Pour 49 % des Français et 53 % des internautes, télécharger de la musique sur Internet c'est illégal. Pour 55 % des Français et 59 % des internautes, pouvoir télécharger de la musique par Internet est une mauvaise chose pour les artistes. Pour 56 % des Français et 77 % des internautes, il s'agit d'une bonne chose pour eux. Pour 68 % des Français et 76 % des internautes, il s'agit d'une mauvaise chose pour les maisons de disques. 46 % des Français et 51 % des internautes, dont 41 % ayant déjà téléchargé de la musique sur Internet, estiment qu'il faut interdire l'accès gratuit à la musique sur Internet sans l'accord officiel des artistes. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 22/06/2000)