Alors que l'utilisation d'Internet et des réseaux sociaux se multiplie sur les smartphones et tablettes, beaucoup de personnes se croient à l'abri d'un vol de données confidentielles.

Des internautes pas assez prudents dans la protection de leur vie privée

Les utilisateurs de terminaux mobiles perdent de vue l'importance de sécuriser ses informations personnelles et son profil sur les réseaux sociaux. Selon un sondage mené par StrategyOne Research pour ProtectMyID, 54% des possesseurs de smartphones, tablettes ou ordinateurs portables ne les protègent pas à l'aide d'un mot de passe. De la même manière, 66% des personnes interrogées utilisent des identifiants et passwords similaires pour plusieurs comptes sur des sites de vente en ligne par exemple, au risque de se faire dérober des données confidentielles. Seulement 18% du panel gèrent régulièrement leurs paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux. Pourtant, la majorité de la population n'ignore pas les dangers liés à ce genre de pratiques.

Des données personnelles en masse sur les réseaux sociaux

"Les gens pensent souvent qu'un vol d'identité ou d'informations sensibles ne peut pas leur arriver. Mais personne n'est immunisé, notamment dans périodes économiques difficiles. Chacun doit réfléchir aux donnés qu'il rend public et à la manière dont elles pourraient être utilisées contre lui", constate Ken Chaplin, Senior Vice Président chez ProtectMyID. L'étude rapporte également que 51% des internautes ne se déconnectent pas des réseaux sociaux et des comptes en ligne une fois qu'ils ont fini de s'en servir, laissant leurs informations privées à découvert en cas de vol de leurs terminaux mobiles. Un chiffre conséquent lorsque l'on se rend compte que les personnes interrogées y dévoilent date de naissance (61%), études (56%) et adresse mail (51%).

Des procédures basiques pour se protéger

Des gestes simples permettent néanmoins de se prémunir efficacement contre le vol de données : changer ses mots de passe régulièrement et ne jamais les dévoiler ou les utiliser sur plusieurs sites, se renseigner et installer des logiciels contre les virus et les sypwares en les mettant souvent à jour, éviter de cliquer sur des liens inconnus ou réaliser des actions confidentielles sur des terminaux publics. Il s'agit également de faire très attention aux informations personnelles que l'on laisse sur les réseaux sociaux. Et si l'utilisateur pense être victime d'un hack, il ne faut pas hésiter : "Changez de mot de passe, contactez le site en question mais surtout informez votre banque afin de pouvoir bloquer toute transaction illicite", conseille Chuck Whitlock, expert en vol d'identités sur Internet et consultant pour ProtectMyID.