Alors que les réseaux sociaux permettent d'accéder de plus en plus facilement à l'opinion des internautes, on constate que des utilisateurs qui se suivent le font souvent parce qu'ils partagent le même point de vue.

Les internautes ne recherchent pas la différence sur les sites sociaux

Deux personnes qui se suivent sur Twitter ont plus de 80% de chances de partager les mêmes opinions. C'est en tout cas les résultats auxquels aboutissent des scientifiques de l'Université de Cornell et du Département Recherche de Microsoft Asie. En partant de la nature du lien qui unit deux internautes sur les réseaux sociaux, il serait ainsi possible de déterminer le sentiment d'utilisateurs sur différents types de sujets. Pour ce faire, les chercheurs ont analysé les messages de plus de 2 000 utilisateurs dont la description du profil mentionnait un avis fort sur une personnalité politique (pour ou contre Obama, Sarah Palin, Glenn Beck) ou sur des sujets plus anodins comme l'équipe de basket des Lakers ou la chaîne Fox News.

Des opinions plus importantes en matière de politique

En prenant compte des listes d'abonnés et d'abonnements sur Twitter ainsi que les tweets écrits par les internautes sur ces sujets, on constate donc que si deux personnes se suivent mutuellement, c'est souvent qu'elle partage la même opinion politique. Ce nombre diminue lorsqu'il concerne des sujets plus consensuels, les personnes cherchant moins l'approbation de leurs semblables sur des topics jugés moins importants (60% seulement partagent la même opinion sur le basket ou la télé). D'autre part, quand un internaute s'adresse à un autre abonné via le @ et que les deux utilisateurs sont reliés, c'est presque systématiquement pour aller dans son sens et cette fois, que ce soit en matière de politique, de basket ou de télévision.

Cinq à six fois plus de chances de se relier

Le rapport constate un phénomène similaire mais amplifié si l'on prend le problème dans l'autre sens. Deux personnes partageant la même opinion sur un thème ont 5 à 6 fois plus de chances d'établir une relation (qu'elle soit mutuelle ou simplement dans un seul sens) que des utilisateurs ayant des avis divergents. De la même manière, elles feront moins référence à des tweeteurs qui n'ont pas le moins de vue qu'elles.