Selon une étude du cabinet d'études de marché britannique Euromonitor, les éditeurs sachant utiliser Internet seront demain les grands gagnants de ce marché en pleine transformation, affichant une c...

Selon une étude du cabinet d'études de marché britannique Euromonitor, les éditeurs sachant utiliser Internet seront demain les grands gagnants de ce marché en pleine transformation, affichant une croissance de 14 % entre 1993 et 1998. Certains éditeurs comme 00h00.com en France utilisent Internet non comme une simple centrale de réservations, mais comme un nouveau média. Grâce à la technologie on-demand, développée notamment par Xerox, on peut ainsi commander un livre sur Internet qui, contrairement au système des librairies on-line, n'existe pas physiquement au moment où le consommateur le commande. Une fois la commande enregistrée, l'ordinateur transmet l'ordre à une centrale proche de chez lui qui va réaliser l'impression du nombre d'exemplaires commandés. Les frais de transport sont ainsi minimisés, les coûts de stockage et de retour d'invendus n'existent plus, soit une économie pour le consommateur de 25 à 30 %. Pour sa part, l'allemand Bertelsmann a signé un accord de partenariat avec Nuvo Media, une start-up américaine, conceptrice du Rocket e-Book, un ordinateur de poche équipé d'un logiciel permettant de charger à partir d'Internet le contenu d'un livre et de le faire défiler à l'écran. Le consommateur peut ainsi lire son livre virtuel à tout moment. Toujours selon Euromonitor, les alliances entre librairies et grande distribution, comme celle signée en juillet de Books-A-Million et Wal Mart, se multiplient. Dans ce cas précis, profitant de la puissance de Wal Mart, tant sur le plan discount que de ses méthodes commerciales, Books-A-Million va devenir le fournisseur exclusif du service clientèle en ligne de Wal-Mart, permettant à celui-ci d'acquérir une compétence dans la vente de livres.