l'Industrie, Christian Perret indique "La France doit s'affirmer dans le domaine du commerce électronique". Afin de traduire la volonté de Lionel Jospin dès 1998, des pistes d'action sont déjà défin...

l'Industrie, Christian Perret indique "La France doit s'affirmer dans le domaine du commerce électronique". Afin de traduire la volonté de Lionel Jospin dès 1998, des pistes d'action sont déjà définies et de nouveaux moyens budgétaires sont dégagés. La sécurité des transactions, la fiabilité et la confidentialité des informations doivent être développées. Un arrêté sera mis en oeuvre par le Ministre pour libérer une cryptologie faible jusqu'à 40 bits. La commercialisation de ces algorithmes sera prochainement soumise à une procédure simplifiée. Cette libéralisation du cryptage doit permettre aux entreprises françaises de pénétrer pleinement sur le marché du commerce électronique. Des dispositifs particuliers seront mis en place afin d'assurer aux PMI une meilleure veille technologique et commerciale grâce à Internet. Toutes les écoles et les établissements sous tutelle du ministère de l'industrie, comme les écoles des Mines, des Télécommunications, l'Inria, devront, dès 1998, mettre en place des sessions de deux à trois mois de sensibilisation et de démonstraction d'Internet. Les chefs d'entreprise pourront dans chaque région accéder à des cycles de formation en fonction de leurs besoins. Il est également nécessaire que le ministère de l'industrie forme à ces technologies de l'information, les ATI (assistants techniques à l'industrie) de toutes les chambres de commerce et de l'industrie. Avant la fin 1998, non seulement l'ensemble des dispositifs d'appui aux entreprises et les modalités des dispositifs de relations avec les organismes dépendant de l'Industrie seront consultables sur le Web, mais tous les formulaires d'aide seront téléchargeables. Les crédits budgétaires du ministère financeront toutes ces opérations. Les efforts seront orientés, dans le domaine des crédits de la recherche et développement, vers les composants électroniques, l'électronique professionnelle, le multimédia et l'informatique. Dans les télécommunications, la recherche sera adaptée à l'ouverture de la concurrence. Christian Perret félicite la manière dont France Télécom aborde les nouvelles technologies de l'information, notamment en ce qui concerne le terminal bi-mode (Minitel et Internet) qui sera accessible en vente ou en location dès 1998. Des réflexions sont en cours concernant la tarification d'Internet qui doit pouvoir être accessible sans abonnement et à un coût correct. Le ministre souhaite que des tarifs téléphoniques adaptés aux besoins des internautes soient proposés rapidement par l'opérateur. La Poste va elle aussi devoir contribuer à la promotion du réseau Internet. 1 000 bureaux de poste seront équipés en terminaux d'accès à Internet. De nombreux jeunes nouvellement recrutés aideront dès 1998 le grand public à s'initier à Internet. Les tarifs de la Poste permettront de rendre accessibles à tous ces technologies. Dès cette année, la Poste va recruter 2 500 jeunes, puis 2 500 autres en 1998 payés au moins au Smic en fonction de leur qualification sur une durée minimum de cinq ans. (La Tribune - 29/08/1997)