Le Top 100 des Global Innovators publié par Thomson Reuters constate que les entreprises qui investissent dans la R&D, et qui protègent leurs solutions, se démarquent souvent comme des leaders.

Les entreprises qui innovent, et protègent leurs inventions avec les droits de propriété intellectuelle, ont de plus grandes chances de succès à long terme que celles qui n'en ont pas, rappelle le classement de Thomson Reuters, qui a identifié les cent compagnies les plus performantes en termes d'innovation et de croissance économique. L’étude révèle en effet que la propriété intellectuelle est beaucoup plus qu'un ensemble de droits. Les brevets sont la classe d'actifs du 21ème siècle avec un potentiel de générer des revenus, de transformer des économies et de contribuer à la croissance. Les PDG de certaines des organisations présentes dans le classement de cette année expliquent du coup que leurs sociétés se distinguent des autres, en ce qu'elles encouragent la génération d'idées et le processus d'invention. Certains ont mis en place des systèmes permettant de vérifier leurs entonnoirs d'innovation et de déterminer quelles idées doivent être protégées.

Secteur automobile

L’étude révèle également comment les entreprises et les industries, qui étaient en déclin il y a seulement quelques années, se sont réinventées pour rester compétitives et répondre également aux besoins environnementaux et sociaux. C’est le cas notamment de l'industrie automobile. Il y a eu une augmentation de 133% dans la représentation  de l'industrie automobile  par rapport à l'année précédente (7 entreprises en 2012 contre seulement 3 en 2011). Ford Motor Company par exemple est présent dans la liste pour la première fois cette année, aux côtés de six autres entreprises du secteur automobile. Le dévouement de Ford pour les véhicules à propulsion alternative et l'engagement pour  l'innovation de la part de ses dirigeants a influencé les inventions mises sur le marché par l’entreprise ainsi que la protection de la propriété intellectuelle. En fait ils ont instillé une culture de l'innovation au sein de leurs organisations et investit dans la R&D afin de maintenir en vie le processus inventif.

L’innovation moteur du progrès économique

Pour la première fois, des universités ont fait partie du classement. Deux d’entre elles, classées au top 100 étaient de Corée du Sud. En outre, des agences gouvernementales y figuraient pour la première fois. Celles-ci ont été représentées par les ministères américains de l’armée et de la marine. Le rapport rappelle les propos de l’étude de l’OCDE sur l’innovation et la croissance. Celle-ci expliquait que sans aucun doute la capacité à innover et à apporter de l'innovation avec succès sur le marché sera un facteur déterminant de la compétitivité des nations mondiales au cours de la prochaine décennie. Il y a une sensibilisation croissante des décideurs sur le fait que l'activité d'innovation est le principal moteur du progrès économique et que le bien-être est également un facteur potentiel permettant de relever les défis mondiaux dans des domaines tels que l'environnement et la santé.

Rédigé par Elyse Charvin