Il est des combinaisons bien pensées. Comme celle mise au point par Apple de son magasin de musique en ligne, l'iTunes, et de son baladeur numérique, l'iPod. Les résultats...

Il est des combinaisons bien pensées. Comme celle mise au point par Apple de son magasin de musique en ligne, l’iTunes, et de son baladeur numérique, l’iPod. Les résultats sont là : depuis son lancement en avril 2003, le juke-box en ligne d’Apple a vendu 50 millions de chansons, selon les dernières annonces du groupe. Et depuis le fin de l’année, le rythme effréné de la vente de chansons a encore pris de la vitesse. Aujourd’hui, la marque à la pomme parle de 2,5 millions de titres vendus chaque semaine, contre 1,5 million annoncé fin décembre. Il faut dire qu’Apple a fait le bon choix en élargissant l’accès de l’iTunes aux utilisateurs de Windows en octobre dernier. Cependant, Apple n’est pas tout près de son objectif initial de 100 millions de chansons, qui devait être atteint un an après la mise en service de l’iTunes. Une date anniversaire qui n’est autre que le 28 avril prochain ! Même si l’objectif était miraculeusement atteint, les analystes s’accordent à dire que l’entité iTunes ne sera pas rentable avant une bonne année. Apple a de quoi se consoler, cependant, avec ses ventes d’iPod. Au dernier trimestre 2003 (voir globalité des résultats d’Apple), la firme a vendu 733.000 unités et a de fait enregistré une hausse de 235 % de ses ventes d’iPod par rapport au premier trimestre 2003. Et le mois dernier, Apple communiquait sur les 100.000 commandes que le groupe avait reçues pour son mini iPod. iTunes semble donc bien répondre à la tâche première que le groupe lui avait confiée : booster les ventes déjà significatives du baladeur numérique star. (Atelier groupe BNP Paribas –17/03/2004)