Lorsqu’en 1995, Jean-Louis Amblard eu l’idée d’utiliser Internet pour diffuser les communiqués de presse ou les informations des sociétés de haute technologie, il ne fut pas pris très au sérieux. ...

Lorsqu’en 1995, Jean-Louis Amblard eu l’idée d’utiliser Internet pour diffuser les communiqués de presse ou les informations des sociétés de haute technologie, il ne fut pas pris très au sérieux. A cette époque, ceux qui parlaient d’Internet en France étaient regardés comme des martiens, les coûts de télécommunications étaient élevés et les adresses “e-mail” n’étaient pas très répandues. Aujourd’hui tout a changé, on ne parle plus que d’Internet. Conçu comme une immense salle de presse virtuelle pour plusieurs entreprises, sa société Cypérus compte plus de cent clients, principalement des entreprises comme IBM et Sun Microsystems ou bien encore AB Soft. Aujourd’hui, Jean-Louis Amblard veut non seulement proposer ses services aux PME-PMI françaises, mais il souhaite également s’attaquer à l’Europe. Tous les communiqués de presse, à la différence d’une véritable salle de presse, peuvent être facilement et rapidement récupérés. Des annonces concernant par exemple le commerce électronique ou les derniers serveurs Unix commercialisés par Sun Microsystems peuvent être retrouvés sans problème par un journaliste. Ce dernier peut également définir ses zones d’intérêt et recevoir automatiquement par courrier électronique ces communiqués. Cypérus a été utilisé par l’ensemble des exposants en mode Intranet lors du dernier salon Networld Interop. Comme l’explique Jean-Louis Amblard “nos clients utilisent nos services sur abonnement”. Ces derniers coûtent annuellement 15 000 à 50 000 F. “Pour diffuser leur information, ils utilisent un code d’accès et passent par un sas de validation. Nous n’acceptons pas de sollicitations commerciales. Une fois que l’information est validée, elle est mise en ligne sur notre site et retransmise sur d’autres diffuseurs ou moteur de recherche comme Yahoo, AOL, Compuserve et bientôt Lycos, Excite, AltaVista et bientôt sur un site de Microsoft consacré au higt-tech”. Aux Etats-Unis, l’utilisation des communiqués de presse comme publicité institutionnelle ou comme vitrine de l’entreprise est déjà une pratique très courante, contrairement à l’Europe. Dûment relus par un ou plusieurs avocats, les communiqués des entreprises sont autant de bannières pouvant être expédiées sur Internet. Ayant contacté Yahoo lors de son installation en France, Jean-Louis Amblard a conclu rapidement un accord pour rediffuser les communiqués de Cypérus sur toute l’Europe. Son emplacement chez Yahoo a reçu en août 80 000 visites. Ayant réalisé en 1997 un chiffre d’affaire modeste de 1 million de F, Jean-Louis Amblard prévoit pour cette année 2,5 millions, tout en assurant “avec un développement sur l’Europe, j’envisage un chiffre d’affaires de 80 millions de F d’ici à trois ans”. (La Tribune 17/12/1998)