En 1996, Kodak lançait une nouvelle gamme d'appareils photos au format Advanced Photo System (APS), baptisée « Advantix », et considéré par le premier constructeur mondial d'appareils et de ...

En 1996, Kodak lançait une nouvelle gamme d’appareils photos au format Advanced Photo System (APS), baptisée « Advantix », et considéré par le premier constructeur mondial d’appareils et de pellicules photos, comme la plus grande avancée depuis l’introduction de l’Instamatic en 1963 ! Huit ans plus tard, Kodak vient d’annoncer la fin de sa production des appareils Advantix d’ici la fin de l’année, de même que la fin de la fabrication des appareils argentiques 24x36 pour l’Europe de l’Ouest, le Canada et les Etats-Unis ! Est-ce la fin d’une ère ?

Annoncée en septembre dernier, la nouvelle stratégie Kodak cible clairement le marché florissant des appareils numériques, bien que les revenus du groupe de Rochester tirent toujours parti des quelques 120 millions de pellicules argentiques qui sont vendues chaque années dans le monde. De plus, selon Kodak, les marchés émergents (Chine, Inde, Europe de l’Est, Amérique latine) peuvent toujours être tentés par certaines gammes économiques d’appareil argentique… Un pari réaliste ?

Sans doute. Le succès du numérique sur l’argentique est essentiellement acquis au Japon, en Europe de l’Ouest et aux Etats-Unis. Mais selon la dernière étude du cabinet InfoTrends Research (ITR), en 2004, 53 millions d’appareils numériques devraient être vendus dans le monde, dont seulement 10 % en Chine, Asie Pacifique, et « autres pays du monde » que les trois régions précédemment citées. 10 % en 2004, mais dès 2008, toujours selon ITR, ce chiffre devrait passer à 28 %, notamment grâce à la Chine !

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/01/2004)