Les acheteurs en ligne peuvent devenir la cible de sites de ventes peu scrupuleux. Ces derniers, sous couvert de réductions intéressantes, peuvent souscrire à leur insu les acheteurs à d'autres prélèvements

L'achat sur Internet demande une attention accrue

Alors que les sites d'achat se multiplient, notamment ceux proposant des réductions, des chercheurs de l'université de l'Alberta se sont aperçus au cours d'une étude que nombreux étaient ceux qui, croyant obtenir des promotions ou des périodes d'essai gratuites, se retrouvaient facturés d'autres prestations dans les mois qui suivaient, à leur insu. Ce concept de "negative option billing" serait très répandu aux Etats-Unis puisque 29% des Américains, possesseurs de carte de crédit, en auraient été victimes l'année dernière.

Des conditions de vente souvent ignorées

Selon les scientifiques, une fois un achat effectué sur Internet, il arrive fréquemment que vos informations personnelles et bancaires soient transférées à d'autres compagnies sans que vous le sachiez. En effet, de nombreuses entreprises profitent du support numérique pour afficher de multiples conditions de vente que les consommateurs n'ont pas la capacité ou ne prennent pas le temps de lire. "Il est impératif d'imposer des standards sur la toile qui prennent en compte les limitations cognitives des individus", explique Paul Messinger, co-auteur de l'étude. "Un acheteur en ligne ne devrait pas subir plus de désagréments lors d'une transaction financière qu'un client se rendant physiquement dans un magasin".

Des prélèvements qui passent sous le radar des utilisateurs

Surtout que généralement, les prélèvements automatiques sont d'un montant suffisamment réduit pour que les consommateurs ne les repèrent pas immédiatement sur leur facture. Les chercheurs enjoignent donc les acheteurs à être plus attentifs lorsqu'ils souscrivent à des promotions alléchantes et à se désengager rapidement des offres parasites auxquelles ils auraient souscrit sans le savoir. Les scientifiques en appellent surtout aux organes de régulation de revoir et modifier les lois concernant le marketing en ligne, souvent dépassées par les évolutions du secteur du e-commerce