Les internautes sont de plus en plus friands de vidéos en ligne. Une mine d'or à exploiter pour les publicitaires, via des films inédits ou l'intégration de réclames dans les contenus populaires.

L'engouement pour la vidéo n'échappe pas aux marketeurs

La consultation de vidéos sur Internet explose en Nouvelle Zélande. C’est le constat d’une étude menée par ComScore qui souligne qu’en février, plus des trois quarts des internautes du pays ont visionné  du contenu en ligne. Cela représente en moyenne plus d’une vidéo vue par utilisateur chaque jour. Une situation assez similaire avec la France, confirme à L'Atelier Adrien Jeuneu, directeur de l’agence marketing sur Internet Ajcomm : "dans l'Hexagone, le nombre de vidéo vues augmente". Et d'ajouter, point important : "cela ouvre un nouveau canal de communication pour les publicitaires".

La vidéo comme stratégie publicitaire on-line

Selon le spécialiste, les marques ne peuvent ainsi plus nier que ce canal de communication est aujourd’hui essentiel. Quid de la stratégie à adopter, du coup ? "Les annonceurs doivent travailler sur deux stratégies complémentaires : intégrer leur publicité dans d’autres vidéos créatrices de fort trafic, soit par un sport ou une banderole ou proposer leurs publicité directement sur les différents sites de partage et sur les réseaux sociaux", explique t-il. L’étude souligne également que ce sont les hommes qui visionnent des vidéos plus longtemps. Alors qu’ils y passent huit heures au mois de février, les femmes n’y accordent que cinq heures.

Comment cibler une population ?

Comment donc cibler chaque public ? Pour Adrien Jeuneu, "Facebook est l’une des solutions possibles. En effet, le publicitaire sélectionne facilement sa cible sur le réseau social". Pour bâtir des stratégies optimales, il estime qu’il faut "créer une page fan où seront diffusées les vidéos d’une marque, intégrer un certain nombre de groupes ciblés en fonction du produit et créer ainsi de la viralité". Pour les chiffres, en février 2011, près de deux millions d’internautes néo-zélandais de plus de 15 ans ont visionné environ 160 millions de vidéos. Principalement sur YouTube, qui représente à lui seul plus de 50 % du visionnage en ligne suivi de Facebook avec plus de deux millions de vidéos regardées.