Les jeux virtuels prolongent l'expérience de la marque en lui associant une dimension plus ludique. Une tendance qui a toutes les chances de se développer à une plus grande échelle.

"La prochaine tendance lourde, c'est le gaming"

Interview avec Ludovic Buzaglo, directeur fondateur de Mobexplore.

L’atelier : Quel est l’intérêt de créer une "gamification des lieux" ?

Ludovic Buzaglo : l’application I-phone Mobexplore permet aux institutions touristiques, musées, et entreprises de concevoir des parcours guidés mais surtout interactifs, pour créer et prolonger une expérience autour de la marque. Nous avons donc créé ces parcours interactifs sur mobiles qui associent des messages à des lieux. L’intérêt est de créer une dimension ludique qui prend la forme d’une chasse au trésor, d’ajouts et de partage de photos etc. Nous ciblons une population mixte âgée de 18 à 35 ans. Il s’agit d’apprendre tout simplement en s’amusant.

Quels outils peuvent permettre de mieux appréhender le marché du gaming ?

Ludovic Buzaglo : Pour s’adapter à la demande et mieux comprendre ce qu’attendent les consommateurs,  nous avons utilisé une méthode marketing, appelée « AB testing ». Celle-ci consiste à proposer plusieurs variantes d’un même objet qui différent selon un seul critère (la couleur ou l’emballage par exemple). Aujourd’hui, notre réseau et notre visibilité dépend et est structuré autour de Facebook. Appartenir à ce réseau social semble aujourd’hui une condition première des entreprises qui évoluent sur le web 2.0. Selon moi, la prochaine tendance  c’est le gaming.

Vous pariez donc sur le gaming…

Ludovic Buzaglo : Oui, et cette tendance a toutes les chances de se développer. Je pense que cela se fera en deux temps : dans les relationsBtoC, c'est-à-dire des consommateurs vers les annonceurs et les grandes marques. Ensuite, ce sera aux commerces de proximité de s’y mettre. Toutes les interactions qu’ils vont créent via les mobiles seront autant d’opportunités à saisir dans la communication par le jeu.