Les labels indépendants sont bien décidés à se faire une place sur le marché de la musique en ligne. Et pour concurrencer les sites de téléchargement existants, qui privilégient les titres...

Les labels indépendants sont bien décidés à se faire une place sur le marché de la musique en ligne. Et pour concurrencer les sites de téléchargement existants, qui privilégient les titres produits par les majors, ils lancent leur propre plate-forme "Indépendant Music Shop". Une vitrine pour les petits labels qui mise sur l'absence de DRM pour attirer le chaland.
 
"Nous souhaitons à travers cette nouvelle plate-forme de téléchargement offrir une vitrine du milieu indépendant, donner toute la place qu'ils méritent aux artistes, musiciens (avec ou sans contrat), autoproduits, petits, moyens, ou gros labels", explique la présentation du site. Jusqu'ici, une vingtaine de labels se sont joint à l'expérience, regroupant un catalogue d'environ 250 à 300 artistes.
 
Envie de découvrir des artistes peu représentés sur les plates-formes traditionnelles, Independent Music Shop leur fait une place au soleil !(cliquez pour agrandir)
Et pour attirer les labels et les clients, l'Independent Music Shop a une stratégie bien à lui : prendre à contre-pied les pratiques existantes sur les plates-formes de téléchargement existantes. Avec en ligne de mire : l'utilisation de DRM pour protéger les droits d'auteurs.
 
Le site fait fi de cette pratique. "Nous ne souhaitons pas brider l'utilisateur et de ce fait, les titres ne comportent pas de DRM. C'est l'un des points récurrents de mécontentement des utilisateurs de plates-formes payantes", indique le site avant de s'expliquer : "Nous préférons traiter nos visiteurs comme des clients potentiels plutôt que comme des criminels potentiels."
 
Vous l'aurez compris qui dit pas de DRM, dit aussi interopérabilité... Le service est donc accessible aussi bien sur MAC, PC ou Linux.
 
Le format de fichiers utilisé pour le téléchargement est l'Ogg Vorbis. A l'instar du MP3, c'est un format de compression de données audio, mais celui-ci a été développé dans le cadre du mouvement des logiciels libres.
 
Le petit plus ajouté de l'extension .ogg est donc qu'elle n'implique ni brevet, ni redevance, ce qui permet également de diminuer sensiblement le prix de vente... Le site propose donc des morceaux aux alentours de 90 centimes d'euros, et un album 8,99 euros en moyenne.
 
Pour plus d'informations : Independent Music Shop
 
(Atelier groupe BNP Paribas- 01/06/2006)