La vidéo à la demande (VoD) ne serait-elle pas la seule solution d'avenir ? C'est bien ce qu'affirment les chiffres de ScreenDigest. D'ici 2009, la location de DVD en ligne devrait représenter le...

La vidéo à la demande (VoD) ne serait-elle pas la seule solution d'avenir ? C'est bien ce qu'affirment les chiffres de ScreenDigest. D'ici 2009, la location de DVD en ligne devrait représenter le quart du marché de la location de DVD aux Etats-Unis et le tiers en Europe. L'aspect pratique de la réception des DVD par la poste serait l'atout séduction numéro un pour le consommateur.

D'après Screen Digest, en 2005, 6,3 millions d'internautes auront dépensé plus d'un milliard de dollars pour louer des DVD en ligne. Et, malgré l'avenir radieux que les analystes réservent à la VoD, ces chiffres devraient tripler pour atteindre les 3 milliards de dollars d'ici quatre ans.

La situation est différente aux Etats-Unis et en Europe. En Europe, les entreprises qui proposent des services de location de DVD en ligne sont nombreuses, le marché est morcelé. Aux Etats-Unis, il est largement dominé par Netflix.

Quand le modèle économique de Netflix a commencé à rencontrer du succès, les entreprises de location physique comme Blockbuster ont modifié leurs offres avec le lancement de locations illimitées sans pénalité de retard.

Video Island et Love Film sont les deux entreprises qui rencontrent le plus de succès en Grande-Bretagne. Elles comptabilisent 40 % des abonnés en Europe. D'après Screen Digest, la location de DVD en ligne en Grande-Bretagne, qui représente aujourd'hui 12 % du marché, atteindra les 60 % d'ici 2009.

"Notre société riche et avare en temps valorise hautement la facilité pratique et elle est prête à la payer cher", commente Angus Wood, analyste chez Screen Digest.

(Atelier groupe BNP Paribas - 16/11/05)