Se Loger, précurseur des petites annonces immobilières en ligne, filiale du groupe FTD, l'un des premiers éditeurs français de sites Internet, ouvre Le Marché de l'Habitat sur Internet. http://www...

Se Loger, précurseur des petites annonces immobilières en ligne, filiale du groupe FTD, l'un des premiers éditeurs français de sites Internet, ouvre Le Marché de l'Habitat sur Internet. http://www.seloger.com, en partenariat avec des acteurs majeurs du monde de l'immobilier, intègre tous les services, les produits et les conseils utiles aux internautes pour se loger. Le site propose une base de données de 160 000 annonces, remises à jour quotidiennement, aussi bien pour la location, l'achat, l'ancien ou le neuf. Deux fois par semaine, les internautes peuvent recevoir par mail gratuitement les annonces répondant à leurs critères de sélection. La rubrique "financer" permet, non seulement d'évaluer le pouvoir d'achat ou les mensualités selon différents paramètres, mais aussi de remplir, en toute confidentialité, une demande de prêt en ligne. Les internautes pourront également, dans quelques semaines, assurer leur logement en ligne et bénéficieront d'un contrat "multi risque habitation" conçu spécialement par Se Loger, particulièrement compétitif. Se Loger propose également le calcul en ligne du volume à déménager suivant le nombre et la taille des meubles ainsi que le coût du déménagement. La rubrique "La Maison Se Loger" informe les internautes sur les possibilités d'équipement du logement suivant différents thèmes : sécurité, énergie et confort. Se Loger propose également des interviews de professionnels de l'immobilier, des guides pratiques, un carnet de bord du déménagement, des sondages, une newsletter et un annuaire de l'habitat. Se Loger apporte aussi des réponses à des publics spécifiques comme les étudiants, les étrangers et les seniors. Tablant sur un chiffre d'affaires de 30 millions de F en 2000, Se Loger c'est actuellement 250 000 visites par mois et 4 millions de pages vues. Le site prévoit, avant la fin 2000, entre 500 000 et 600 000 visites par mois et 10 millions de pages vues. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 03/03/2000)