et les stratégies des prestataires de services. Selon un communiqué de presse de Markess International sur le thème "e-Business : Conquête des marchés & Stratégies de Croissance des Prestataires d...

et les stratégies des prestataires de services. Selon un communiqué de presse de Markess International sur le thème "e-Business : Conquête des marchés & Stratégies de Croissance des Prestataires de Services", les entreprises françaises ont investi 46 milliards de F en 1999 pour se doter des solutions basées sur les technologies Internet et du web, devenues essentielles à leur survie au sein de la Nouvelle Economie. Les investissements des entreprises en e-solutions passeront, d'ici 2001, de 46 à 82 milliards de F, soit une progression annuelle de 33 %. Le marché des services liés aux e-solutions est passé de 7 milliards de F en 1998 à 13 milliards de F en 1999, soit une hausse moyenne annuelle de 83 %. Ce marché des services atteindra plus de 26 milliards de F d'ici 2001, soit un taux de croissance annuelle de 43 %. Les entreprises de l'industrie et des services ont été les premiers à adopter massivement des e-solutions; Toutefois, les autres secteurs, comme ceux de la distribution, de la banque, de la finance, de l'assurance et des transports, comblent leur retard et présentent un fort potentiel de développement. La dépense de ces secteurs auprès des prestataires de services externes progressera à des taux annuels supérieurs à 50 % entre 1999 et 2001. Les secteurs comme l'administration, le gouvernement et la santé restent toujours en retrait. A l'inverse, le secteur des télécommunications et de l'informatique sont leaders dans l'usage des e-solutions. Les e-solutions fonctionnelles, en forte croissance, seront celles qui font appel à des compétences plus pointues : ressources humaines, logistique et production, achats et relation client. Markess International qualifie par le terme "e-VAPs" (electronic Value-Added Providers) le millier d'acteurs intervenant sur les marchés de l'e-business en France, regroupant des profils d'origine variée : consultants, cabinets de conseils, agences de communication, agences web, designers, SSII, intégrateurs réseaux, sociétés de services multimédia, fournisseurs d'accès à Internet, opérateurs et même utilisateurs. En 1999, de nombreuses opérations de fusions et d'acquisitions ont été réalisées aussi bien par des sociétés françaises que par des sociétés étrangères : Agency.com et Pictoris Interactive, BBDO et Alpaga, Cyber Networks, FI System et Coplanet, Stratélite, Probase, In Fine Conseil, Producta, etc. De nouveaux acteurs ont vu le jour en 1998 et en 1999 compensant les fusions et les acquisitions réalisées. Selon Markess International, le foisonnement des prestataires de services devrait se poursuivre encore au moins deux ans. Le "Top 10" des prestataires, totalisant 14 % de parts de marché, rassemble les majors des sociétés de services, quelques pionniers du client-serveur et un opérateur pour les prestations d'hébergement. Seuls ces dix prestataires avaient réalisé en 1999, un chiffre d'affaires en services dédiés aux e-solutions supérieur à 100 millions de F. Les 100 premiers prestataires, représentant 38 % du marché, soit 5 milliards de F, ont généré un chiffre d'affaires moyen de 37 millions de F en 1999. Selon les e-VAPs, les principaux concurrents viennent des Etats-Unis, de la Suède ou de l'Allemagne. Icon Medialab, Agency.com, MarchFirst (issue de la fusion USWeb/CKS - Whittman-Hart) et Razorfish constitue le quatuor de tête. Seuls ceux qui prouveront leur talents par des réalisations de qualité, manageront leurs équipes avec professionnalisme et saurant maintenir la confiance de leurs clients réussiront sur ce marché très convoité de l'e-business. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 24/03/2000)