Les individus commencent à apprivoiser les codes-barres mobiles. Si l'on veut en augmenter l'adoption, leur éducation en cette matière doit faire partie intégrante des campagnes de marque.

 

Dans un livre blanc sur les codes-barres mobiles et le marketing, la Mobile Marketing Association (MMA) estime que les codes-barres mobiles représentent un outil très prometteur pour les marketeurs, et commencer à en appréhender les bonnes pratiques est le premier pas vers une popularisation des codes-barres mobiles dans le monde. Parmi les bonnes pratiques évoquées dans le livre, la majorité concerne l'éducation des utilisateurs aux codes-barres mobiles. Pour en faire une expérience intuitive et facile, les marques doivent être attentives à expliquer au consommateur pourquoi et comment s'engager au moyen d'un code-barres mobile.

Miser sur la sensibilisation

Mais aussi accorder à ce dernier une grande visibilité et le placer à un endroit où le client peut aisément le scanner. "Les codes-barres mobiles offrent une opportunité importante d'accroître la valeur de la marque en ajoutant une fonction interactive mesurable et en suscitant un engagement plus ferme du consommateur", note à ce sujet Nicole Skogg, CEO de SpyderLynk. Elle ajoute que "les codes-barres mobiles transforment les médias statiques tels les emballages, les annonces imprimées, les émissions TV et les panneaux d'affichage, en médias interactifs".

Les consommateurs s'habituent aux codes-barres

Pour information, l'utilisation des codes-barres a connu une forte croissance partout dans le monde, bien que certains pays les utilisent plus que d'autres. La MMA explique ainsi que "l'utilisation des codes-barres pour susciter une action dans les publicités 'hors domicile', sur les emballages ou d'autres médias, est monnaie courante au Japon". Par contre, aux États-Unis, l'industrie en est encore au stade de l'expérimentation, sans plus. Au Japon, "plus de 90% des consommateurs sont habitués aux codes barres" et savent comment les utiliser alors que seulement 51% des consommateurs américains "ont déjà vu un code-barres mobile". Il ressort que les tranches les plus jeunes de la population sont les mieux informées ; ils sont, ainsi, 71% dans la tranche de 18 à 34 ans (étude Comscore).