Fabriqué par Sagem, commercialisé par la société Médiamobile sous le nom de Visionaute, un petit écran de la dimension d’un poste de radio portatif, surmonté d’une antenne téléscopique, permet à l’a...

Fabriqué par Sagem, commercialisé par la société Médiamobile sous le nom de Visionaute, un petit écran de la dimension d’un poste de radio portatif, surmonté d’une antenne téléscopique, permet à l’automobiliste de connaître, en temps réel, la durée d’un parcours en fonction de l’itinéraire choisi. Pour l’instant, la couverture est limitée à la région parisienne jusqu’aux péages d’autoroute. Comme l’explique le directeur général de Médiamobile, Robert Chassang “nous allons accroître notre réseau de 50 % en décembre, grâce à de nouveaux partenariats pour la collecte de données”. Actuellement, les informations sont recueillies auprès des serveurs de la Ville de Paris, des autoroutes, de la direction générale de l’Equipement et de sociétés de taxis, essentiellement G7. Médiomobile, créée en 1996 (25 salariés) est détenue à 60 % par France Télécom, 15 % par Renault, 5 % par la société d’autoroute Cofiroute et à 20 % par Part’comm et In’comm, deux filiales de la Caisse des Dépôts. Tout en indiquant que ce système, accessible sur abonnement, permet de réduire le temps de trafic de 10 à 15 %, Robert Chassang explique “nous sommes un nouveau média spécifique à l’automobile, nous ne vendons pas un équipement auto, mais un service associé à la voiture”. Proposé en option sur la Mégane Scénic de Renault, ce système pourrait équiper dans les prochains mois des modèles de PSA Peugeot Citroën. D’ici à la fin de 1999, Médiamobile espère couvrir la totalité du territoire français grâce à des accords en cours de négociations avec les deux principaux éditeurs européens de cartographie numérique, Navtech et TeleAtlas. Pour promouvoir son développement, Médiamobile va également publier les spécifications techniques de son produit. La société envisage de céder des licences à des équipementiers “nous tablons sur un marché de 4 millions d’automobilistes équipés en France d’ici à l’horizon 2007”. (Les Echos 06/11/1998)