L’application de streaming Meerkat vient d’annoncer la possibilité d’intégrer ses contenus sur d’autres services ou plateformes. De quoi faire frémir les acteurs médiatiques traditionnels.

Meerkat avance dans sa conquête des plateformes de médias

Fondée en 2012, Meerkat est l’une des applications qui a fait le plus parler d’elle début 2015. Avec son homologue Periscope, ces applications inquiètent de plus en plus les acteurs traditionnels de la vidéo comme Youtube et Facebook, qui cherchent à développer de nouvelles expériences de visionnage. Selon des chiffres datant de mars dernier, Meerkat compterait en effet 300 000 utilisateurs au total, dont 200 000 rien que sur l’application. Lancée au célèbre évènement technologique SXSW de Austin au Texas, l’application a vite fait parler d’elle car les live streams ont envahi Twitter, l’application proposant une intégration directe (un tweet était généré lors de la création d’un flux). Meerkat compte donc devenir une plateforme médiatique d’un nouveau genre, ambition démontrée par le lancement d’un nouvel outil d’intégration de ses contenus.

Un outil d’intégration en partenariat avec Discovery Channel

Précisément, l’outil d’intégration développé par Meerkat est un lecteur des contenus streaming pouvant s’intégrer à d’autres services. Pour le lancement de ce produit, l’application a annoncé son partenariat avec Discovery Channel, notamment pour la retransmission de son évènement annuel Shark Week débutant le 5 Juillet. Le lecteur permettra de mettre en ligne des contenus exclusifs et dans les coulisses de l’évènement, qui seront aussi rendus disponibles pour les utilisateurs de Meerkat.

Meerkat veut indéniablement devenir l’outil privilégié pour les contenus vidéos live. Mais l’application se heurte à plusieurs barrières, dont son allié de la première heure, Twitter. En effet, le réseau social s’est offert l’application de live streaming, Periscope, en mars dernier, et compte bien battre son concurrent indépendant. Pour contrer cette offensive, Meerkat opte pour un service ouvert. En mai dernier, l’application a en effet officiellement lancé une plateforme pour les développeurs et une API. Celles-ci ont pour but de créer une communauté de développeurs autour de l’application pour qu’ils développent de nouveaux services et outils pour les créateurs de contenus. En effet, le CEO Ben Rubin est persuadé qu’il est « important de laisser les utilisateurs exprimer leur créativité ».

Ces nouveaux services auront donc pour but de laisser les créateurs s’exprimer et ainsi un média d’un nouveau genre. Rubin croit à un contenu de qualité, et donc à l’engagement des utilisateurs. Par ailleurs, en matière d'innovation média, des nouveaux services ont déjà été développé comme un drone qui produit du live streaming.

 
Rédigé par Arthur de Villemandy