Smartphones et tablettes participent au rythme de croissance soutenu de la publicité digitale en France, y compris sur mobile. Mais le budget consacré à la publicité sur ce support devrait représenter seulement 12% des dépenses globales.

Un milliard d’euros de dépenses publicitaires sur mobile attendu en 2016

Selon une étude publiée par le site américain eMarketer, la totalité des dépenses publicitaires dans le domaine digital devraient dépasser les 3 milliards de dollars (2,5 millions d’euros), en France et en 2014. Elle compterait ainsi pour 20,2% des dépenses publicitaires globales, tous medias confondus. Une part qui continuerait de croître en 2015, pour atteindre les 21,3%. Ces dépenses ont connu une croissance soutenue de 7% en 2014, contre 4% en 2013.

Toujours selon eMarketer, ce dynamisme du marché publicitaire numérique serait notamment soutenu par la croissance impressionnante du marché de la publicité sur mobile, qui aurait crû de 80% rien qu’en 2014 ! Les dépenses en publicité mobile ont ainsi atteint 448 millions de dollars (379 millions d’euros) cette année, et devraient franchir la barre du milliard d’ici 2016… Conséquence logique : le mobile devrait occuper une part de plus en plus importante dans les dépenses en publicité numérique au cours des prochaines années. Actuellement de 14,7%, elle devrait passer à 22,2% en 2015, pour atteindre la moitié en 2018.

Mais rapportées aux dépenses publicitaires globales, le poids du mobile est encore marginal puisque ce support ne pèse à peine 3% actuellement. Avec toutefois une promesse de 9 points de croissance d’ici 2018, à 12% .

Si la publicité sur mobile cartonne, c’est avant tout grâce au succès des smartphones et tablettes dans l’hexagone, à en croire Karin von Abrams, analyste chez eMarketer : « Le nombre croissant de smartphones contribue notamment à doper les dépenses de publicité sur mobile. Selon les calculs d’eMarketer, 26,7 millions de personnes possédaient au moins un smartphone en France en 2014, et ce chiffre devrait atteindre les 33 millions en 2015, soit 64% du nombre total d’utilisateurs de téléphones mobiles. Et plus d’un tiers de la population se sert d’une tablette au moins une fois par mois. Avec une telle effervescence sur le marché des mobiles, rien d’étonnant à ce que les publicitaires se ruent sur la poule aux œufs d’or. »

 Mais comparée à ses voisins, la France a encore du chemin à faire. Septième pays en terme de dépenses publicitaires globales, la France n’est que 10e en ce qui concerne les dépenses publicitaire sur mobile juste devant l’Espagne dont les dépenses publicitaires consacrées au mobiles ne représentent qu’1,6% seulement des dépenses publicitaires tous medias confondus.  

Rédigé par Guillaume Renouard