Les constructeurs automobiles doivent soigner l'expérience d'achat sur tous les supports pour s'adapter à des consommateurs aux comportements toujours plus cross canaux.

Le mobile s'invite dans le processus d'achat automobile

Si une majorité d'acheteurs passant par Internet pour acquérir leur véhicule neuf utilise un ordinateur, les usages tendraient à évoluer vers plus de mobilité. En effet, un acheteur sur cinq utiliserait sa tablette ou son smartphone dans le processus d'achat de son automobile selon une étude* menée par J.D. Power and Associates. Presque 30% des acquéreurs réaliseraient un parcours cross canal avant de passer à l'acte d'achat, passant de l'ordinateur au smartphone, à la tablette. Les constructeurs automobiles doivent être capables de fournir de la cohérence entre leurs sites web et les applications mobiles, quel que soit le dispositif utilisé pour accéder à l'information.

Un comportement pas encore tout à fait mobile

En effet, à chaque support son rôle dans le processus d'achat. En effet, l'étude montre que 99% des internautes achetant une voiture utilisent leurs ordinateurs à un certain point de la prise de décision pour s'informer sur les modèles, sur les prix et les comparer en ligne, les options disponibles et consulter les avis d'autres usagers. Le smartphone est utilisé comme un canal permettant de s'informer sur les différents modèles pour 20% des acheteurs et 18% utilisent une tablette. Toutefois, cette dernière ne semblerait pas aussi mobile puisque les acheteurs l'utiliseraient exclusivement à domicile tandis que le smartphone serait davantage utilisé à l'extérieur de la maison. Mais la majorité des achats se produit au domicile des acheteurs.

Le rôle central du digital

Les constructeurs automobiles doivent bien entendu soigner leur site internet puisqu'une écrasante majorité d'acheteurs (98%) le consulte au cours de leur processus d'achat. Mais les internautes consultent également des sites tiers à 81%, les sites Web de concessionnaires à 73% et les sites de médias sociaux à seulement 5%. Le digital continue d'avoir le plus d'impact dans la recherche automobile sur la marque et la sélection du modèle, ce qui reste relativement inchangé par rapport à il y a quatre ans.

*2012 New Autoshopper StudySM

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager