Les consommateurs ne prêtent pas beaucoup d'attention actuellement aux réclames qui s'affichent dans les applications gratuites. Ils préfèreraient plus de ciblage, de personnalisation, et de contrôle.

Les mobinautes pas opposés à la publicité dans l'application, si elle les concerne

La publicité dans les applications est un marché qui est appelé à croître dans les prochains mois mais qui est actuellement mal maîtrisé par les marketeurs et les annonceurs. Dans un rapport sur les opportunités marketing de ces réclames conduit par Forrester Consulting pour TapJoy, 70% des personnes interrogées déclarent ainsi trouver ces réclames comme juste aptes à interrompre ce qu'ils font, et la moitié juge ne simplement pas y prêter attention. Est-ce à dire que le modèle peine et peinera à générer un ROI conséquent pour les marketeurs ? Non, car pour d'un tiers des personnes interrogées, le fait de pouvoir télécharger gratuitement des applications contre des publicités reste le meilleur moyen.

Des consommateurs prêts sous conditions

Ne reste donc qu'à trouver les moyens de mieux les cibler par du contenu publicitaire pertinent. D'autant que les individus ne seraient pas contre, s'ils peuvent garder le contrôle sur ces réclames et profiter de publicités plus engageantes. Les consommateurs acceptent ainsi la publicité sur application s’il y a de la valeur pour eux et un échange. D'après le rapport, 40% ont exprimé le souhait de pouvoir choisir le type de contenus reçus en cochant plusieurs options, et près d'un tiers aimerait sélectionner des publicités parmi une sélection. Près de 60% souhaiteraient même se voir proposer une récompense s'ils entrent en interaction avec un contenu publicitaire, ou simplement le regardent en entier s'il s'agit d'une vidéo.

Big Data

Pour contribuer à rendre les campagnes plus incitatives, le rapport indique également que les marketeurs devraient utiliser l'analyse des données pour comprendre les attitudes des consommateurs et ainsi monter un processus de ciblage plus efficace. Cela permettrait également de profiler les annonces. Le rapport indique enfin que le consommateur souhaite que la publicité réponde à un besoin géolocalisé, soit qu'elle réponde aux intérêts du consommateur dans son environnement. Ainsi, 49% veulent voir des publicités personnelles et directement adressées, et 43% veulent des annonces pertinentes à leur emplacement locales.  Pour rappeler quelques chiffres actuels, seulement 17% des personnes confrontées à des publicités automatiques les trouvent  intéressantes, 14% utiles et 12% engageantes.