MySpace, la filiale de Newscorp., chasse sur les terres de Google. Selon Reuters, le célèbre site communautaire vient de lancer son propre agrégateur d'actualité. Celui-ci, baptisé MySpace News, permettra de rechercher des informations...

MySpace, la filiale de Newscorp., chasse sur les terres de Google. Selon Reuters, le célèbre site communautaire vient de lancer son propre agrégateur d'actualité. Celui-ci, baptisé MySpace News, permettra de rechercher des informations parmi des centaines de sources, sites de médias et blogs confondus. Mais contrairement à Google, qui affiche les résultats selon un algorithme, MySpace a opté pour un classement effectué par les internautes, sur le principe de Digg.
 
Les internautes pourront effectuer leurs recherches à travers 25 catégories, elles-mêmes réparties en 300 sous-catégories. Les informations les plus plébiscitées de chaque rubrique seront mises en avant. Les utilisateurs de MySpace pourront également demander à ce qu'un nouveau média ou un blog soit rajouté à la base initiale d'informations. "La communauté devient le moteur éditorial de notre service d'actualité", souligne Tom Anderson, le président de MySpace.
 
MySpace News, actuellement en version bêta, a été développé à partir de la technologie Newroo, une société acquise récemment par Newscorp.
 
Contrairement à Google News, qui a attiré les foudres de plusieurs sociétés de presse et sociétés de protection des droits d'auteur comme l'AFP et CopiePresse, MySpace News proposera aux diffuseurs de contenu de retirer leurs articles s'ils le souhaitent.
 
Pourquoi le site communautaire aux 100 millions de membres se lance-t-il dans l'agrégation d'actualité? Selon Rupert Murdoch, le patron de presse propriétaire de Newscorp., cette initiative vise à retenir les visiteurs plus longtemps sur la plate-forme. En effet, selon Comscore, les internautes américains se rendent environ 19 fois par mois sur MySpace, pour des sessions d'une dizaine de minutes à chaque fois.
 
Cette initiative pourrait-elle ébranler Google News?
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/04/2007)