L'agence gouvernementale va inviter 150 de ses abonnés à cap Canaveral, pour suivre le lancement d'une fusée. Ceux-ci auront pour mission de rapporter l'événement en direct sur le site.

La Nasa s'en remet aux adeptes de Twitter pour faire sa communication

L'un des mécanismes de la viralité sur Twitter, pour une entreprise, est notamment de cibler les bons influenceurs. La Nasa reprend ce concept, de façon directe : à l'occasion du lancement d'une fusée le jeudi 8 septembre, l'agence gouvernementale a décidé de faire partager cette expérience à 150 followers de son compte Twitter. Les 150 élus pourront se rendre sur la base de lancement, suivre pas à pas le compte à rebours de celui-ci, et seront invités à partager son déroulement via leur compte.

Obtenir le soutien du grand public

Pour Franck Perrier, directeur général D'Idaos, et interrogé par L'Atelier, "cette opération est intéressante dans le sens où Twiter est devenu le vecteur principal de l'information, des scoops". Et d'ajouter : "Le site communautaire permet une véritable viralisation de l'information, qui se répand en cascade via des comptes soigneusement sélectionnés pour leur rayon d'influence". Force est d'ailleurs de  constater que seuls 150 des 800 abonnés s'étant préalablement portés candidats ont été autorisés à participer à l'évènement.

Twitter, un outil multifonction pour l'entreprise

"La NASA vise par ce biais à obtenir une visibilité et un soutien maximum de la part du grand public, dans un contexte de restriction budgétaire imposée par le gouvernement américain", continue Franck Perrier. Il souligne enfin que "plus largement, Twitter constitue le moyen d'expression à privilégier pour une entreprise comme la NASA, qui entretient un lien très fort avec la technologie, et qui a l'ambition de rester en permanence à la pointe de celle-ci".