YouTube agace! La célèbre plate-forme de partage de vidéos aura bientôt de la concurrence... NewsCorp. et NBC viennent en effet d'annoncer le lancement pour l'été d'une nouvelle plate-forme de vidéos...

YouTube agace! La célèbre plate-forme de partage de vidéos aura bientôt de la concurrence... NewsCorp. et NBC viennent en effet d'annoncer le lancement pour l'été d'une nouvelle plate-forme de vidéos. Objectif : lutter contre la violation des droits d'auteur... et donc contrer le modèle YouTube.
 
Le nouveau site diffusera des films comme Little Miss Sunshine, des séries comme 24 Heures chrono et des vidéos-clips en provenance du catalogue des deux majors. La plupart des contenus sera proposée en streaming, c'est-à-dire en lecture directe, sans possibilité de téléchargement.
 
Principal avantage du service : la gratuité, les majors se rémunérant grâce à la publicité. Plusieurs firmes comme Cisco Systems et General Motors ont déjà donné leur accord pour diffuser du contenu publicitaire sur le portail. Quant à l'intégration de publicité au sein même des contenus, elle n'a pas encore été évoquée.
 
Il sera également possible d'acquérir et de conserver certains films contre paiement. Comme une plate-forme de VOD (Video on Demand) finalement...
 
Afin de renforcer leur assise, NewsCorp. et NBC ont signé des partenariats avec plusieurs grands du Web comme Yahoo!, Microsoft, MySpace et AOL, qui pourront diffuser les fichiers proposés sur la nouvelle plate-forme. Or ces quatre firmes regroupent, selon NewsCorp., 96 % des visiteurs uniques mensuels aux Etats-Unis...
 
Pour Peter Chemin, président et directeur des opérations chez NewsCorp., "ce site va changer la donne pour la vidéo sur Internet". Les contenus diffusés seront en effet accessibles gratuitement, et, surtout, respecteront la propriété intellectuelle. Une parfaite arme anti-YouTube?
 
Car le site de partage de vidéos doit faire face actuellement à plusieurs affaires pour violation de droits d'auteur. Ainsi, Viacom réclame la somme d'un milliard de dollars au site pour diffusion et téléchargement de contenus propriétaires.
 
Pourtant, le site tâche de rentrer dans la légalité ces derniers temps. Plus de 1000 partenariats ont été signés avec des fournisseurs de contenu, afin de diffuser légalement le contenu leur appartenant. Et YouTube vient de mettre en place un système de lutte anti-piratage afin de repérer les vidéos protégées en circulation illégale. Seul bémol: celui-ci ne sera activé que pour les contenus appartenant à des sociétés avec qui la plate-forme de vidéos a signé un partenariat...
 
Dans un communiqué, Viacom a approuvé le lancement de cette nouvelle plate-forme qui n'a pas encore été baptisée. Pour la major, "ce projet vient appuyer notre opinion selon laquelle la seule voie légitime et logique pour une collaboration sur Internet entre les communautés de la technologie et de la création est celle du respect des droits d'auteur".
 
Ces représailles ne sont-elles pas disproportionnées par rapport au danger que pourrait représenter YouTube?
 
Mathilde Cristiani, pour L'Atelier

(Atelier groupe BNP Paribas – 26/03/2007)