Pour expliquer comment les internautes se rapprochent sur le site de micro-blogging, il ne faut pas regarder uniquement leurs centres d'intérêts. Mais aussi leur approche du bonheur.

Le niveau de bien-être rassemble sur Twitter

Les personnes qui partagent le même niveau de bien-être ont plus de chance de se rapprocher sur les réseaux sociaux. C’est le constat qui ressort d’une étude menée par l’université de l’Indiana. Les chercheurs ont combiné la notion d’homophilie, c'est-à-dire que « les gens qui se ressemblent s’assemblent » et de « Subjective Well-Being » (SWB), qui exprime le niveau de bonheur, et l’ont appliqué au site Twitter. Cette démarche vise à comprendre qui communique avec qui, et pourquoi. Ils se sont alors aperçus que ce sont les gens qui ont un niveau de bonheur subjectif similaire qui rentrent le plus facilement en contact et échangent le plus.

Evaluer chaque Tweet

Ils ont pour cela mené une analyse sémantique du contenu des tweets en s’intéressant au poids émotionnel des mots grâce au logiciel OpinionFinder, et ce sur plusieurs millions de tweets échangés entre plus de 100 000 utilisateurs pendant six mois. En fonction des mots employés et du degré de bonheur qu’ils représentent, les scientifiques ont ensuite attribué un niveau de SWB à chaque tweet. Plus le niveau de bonheur subjectif est élevé, plus le niveau de bonheur l’est donc aussi. Si les utilisateurs sont essentiellement connectés avec des internautes dont le sentiment face à l'existence est similaire, l’étude souligne qu’il ne faut pourtant pas négliger le fait que leur humeur puisse être également influencée par des facteurs sociaux-culturels qui affectent leurs émotions et leur humeur sur le site.

Effet boule de neige

Ils semblent enfin que le niveau de SWB d’un micro-bloggueur ait une importance sur le comportement des personnes qui le suivent. En effet, plus le niveau de bonheur est important parmi les gens que vous suivez et qui vous suivent, plus votre SWB augmentera. Par exemple si vous postez des tweets où vous exprimez plus de bonheur, cette attitude aura un effet sur l’ensemble des gens avec qui vous êtes en contact. Leurs recherches soulignent que le niveau de bonheur est en général faible à modéré sur Twitter.