marché français de la photo de croître de 5,5 %. Lancé il y a deux ans, le nouveau standard APS commence en partie à atteindre ses objectifs. Malgré le manque d’approvisionnement du début, l’Advanc...

marché français de la photo de croître de 5,5 %. Lancé il y a deux ans, le nouveau standard APS commence en partie à atteindre ses objectifs. Malgré le manque d’approvisionnement du début, l’Advanced Photo System (APS) a fini par trouver sa place. 700 000 appareils au nouveau standard ont été vendus depuis son lancement en avril 1996. Selon l’étude GFK “les volumes de compacts APS ont plus que doublé en l’espace d’un an”. 29 % des appareils vendus en France entre août 1997 et juillet 1998 étaient des APS, soit 33 % du marché en valeur. Le taux de pénétration sur juin et juillet 1998 atteint 35 % en volume et devrait passer à 50 % pour les fêtes de fin d’année. Sur les douze derniers mois, la croissance atteint sur le segment des compacts, 8 % en volume et 5 % seulement en valeur. En comparaison, le marché français, comprenant aussi les Reflex progresse de 7 % en volume, mais de 1,5 % seulement en valeur (un peu plus de 2 milliards de F). Ce phénomène est lié à l’avancée des hypermarchés qui rattrapent, à coups de promotion à prix cassés, les détaillants spécialisés. Toutefois, selon GFK, c’est surtout la Coupe du monde de football qui a permis au marché français de la photographie de réaliser une année 1997-98 “exceptionnelle” avec une croissance de 5,5 % (près de 17 milliards de F). Les ventes de films sur juin et juillet ont progressé de 14 % en volume, celles des appareils photo jetables de 30 %. Les négatifs ont progressé de 3,3 % en volume et de 1,5 % en valeur entre août 1997 et juillet 1998. Avec 3,4 millions de pellicules, le standard APS ne représente que 4,5 % des volumes vendus. Représentant en France plus de 60 % des ventes européennes, les jetables en revanche croissent, sur un an, de 11 % en valeur et de 14 % en volume. (Les Echos - 21/09/1998)