son programme de télévision favori sera commercialisé prochainement par Microsoft. On se souvient que cet été, Microsoft a déboursé plus de 2 milliards de F pour acheter une petite star-up Web TV. F...

son programme de télévision favori sera commercialisé prochainement par Microsoft. On se souvient que cet été, Microsoft a déboursé plus de 2 milliards de F pour acheter une petite star-up Web TV. Fondée, il y a deux ans, Web TV a été la première à vouloir marier télévision et Web. Jusqu'à maintenant ce produit ne permettait que de surfer sur le Net à travers son poste de télévision, dans des conditions d'utilisations assez médiocres, et surtout on ne pouvait regarder en même temps les programmes de la télévision. C'est désormais possible avec WebTV Plus "cela va changer la façon dont les gens regarderont la télévision". WebTV Plus comporte une puce miracle, Solo qui intègre un véritable tuner de télévision permettant de superposer en qualité vidéo une émission de télévision lorsque l'on visualise un site Web sur son écran. Cependant l'interactivité réelle entre Internet et la télévision dépend de programmes vidéos choisis à l'avance par le téléspectateur, qui lui seront envoyés, par satellite ou par câble, la nuit dans son terminal doté d'un disque de stockage de grande capacité. En fait, il ne s'agit pas de regarder "en direct" la télévision tout en rédigeant son courrier électronique ou en faisant son shopping on line, mais plutôt d'agrémenter son cybervoyage sur ses sites Web de séquences vidéo complémentaires. Ce nouvel équipement, commercialisé par Sony et Philips, ne devrait pas coûter aux futurs utilisateurs américains plus de 99 dollars tous rabais confondus. Même si ce mariage n'est pas encore totalement parfait, il n'y a aucun doute là-dessus, l'interactivité et l'intégration de l'Internet et de la télévision sont destinées avant tout à la transformation du téléspectateur passif en consommateur actif. (Les Echos - 18/09/1997)