Au cours de leur troisième journée, nos 50 gaulois et gauloises ont assisté à quatre ateliers avant de visiter l'exposition. En voici les principaux extraits : Web Privacy Challenge : Danny Weit...

Au cours de leur troisième journée, nos 50 gaulois et gauloises ont assisté à quatre ateliers avant de visiter l'exposition. En voici les principaux extraits : Web Privacy Challenge : Danny Weitzner, Director W3C, a fait un exposé sur P3P (platform for privacy preference) du Web Consortium. Cette plateforme vise à mettre en oeuvre des outils de privacy entre les internautes et les services web disponibles. L'internaute établit ces "privacy preferences" et son "personal profile". Les sites publient, de leur côté, leur "privacy policy" et leur "customer information". Le consommateur, une fois connecté sur le site, prend connaissance de la politique du site. Une négociation s'établit alors entre les deux et une fois OK, toutes ou parties des données personnelles de l'internaute partent vers les bases de données du site. Voilà en gros comment fonctionne le P3P. 25 entreprises supportent le P3P, 8 sont en cours d'implémentation ... avec une signature XML. Intervu présenté par Stephen Condon, VP marketing. Aux Etats-Unis, le streaming audio/video se répand à grande vitesse. Intervu joue le rôle d'un broadcasteur traditionnel : il héberge les "chaînes de TV/IP" ouvertes sur le public ou interne (intranets) sur son réseau (Intervu loue de la bande passante aux opérateurs et dispose de plusieurs centaines de milliers d'accès simultanés). Le streaming video est le next step. Les sites publics recherchent des applications pour retenir les visiteurs, l'internaute est de plus en plus intéressé par l'audio et la vidéo sur le réseau ... Comme on va vers de "l'infinite bandwith", les barrières techniques et psychologiques sont en train de tomber ... Stephen Condon s'est montré très discret sur la tarification de son service. Il a juste cité 3 cents par mégabits téléchargés ... Saraïde, présenté par Arif Janjua General Manager. Baseline -de Saraïde- : the portable portal. Remarquable, mais difficile à résumer en peu de mots. En gros, on assiste à l'explosion de l'Internet, du wireless et des besoins des consommateurs. Saraïde met donc en place des systèmes permettant d'adresser tous les besoins des consommateurs sur du sans fil (téléphone, PDA, PC ...). Tout ce qui est time sensitive (cours de bourse), location sensitive (comment aller d'un point à un autre), customized and filtered (ce qui intéresse uniquement tel consommateur), actionable and transactable (infos permettant de prendre une décision immédiatement), le tout : voice enabled input et output ... Une visite du site s'impose ... Real Networks présenté par Ales Alben, VP Government Affairs. Très impressionnant là aussi. En quatre ans, Real est devenu le leader du streaming. Voici quelques chiffres : 87 millions de "clients" real, 160 000 downloads/jour, 11 millions d'utilisateurs du RealJuke Box lancé le 3 mai dernier, 2 300 live radio, 350 000 webs proposent du streaming (sans compter les intranets), 350 000 heures de nouveaux programmes .. par semaine. Part de marché du client Real : 85 % (le reste se partageant entre Windows Media et Quicktime d'Apple). Alex Alben a présenté quelques exemples de films de 28 à 800 kilos de débit ... (si cela vous dit, allez faire un tour sur le site d'atomfilms.com, il y a des films courts très marrants ...). Pour terminer, Alex s'est permis de donner quelques conseils sur la Netéconomie, ce qui n'a pas été du goût de tout le monde ... Enfin, pour terminer, quelques mots du show : Le clou du salon est sans conteste le stand de Handspring et de son Visor. 3Com a licencié son OS à cette société qui va plus loin ... Le Visor est de plusieurs couleurs (comme le Mac) et est expandable. On peut par exemple lui rajouter un baladeur MP3, un modem, un téléphone ... Une société tierce a même fait un bras permettant d'avoir le Visor à côté de soi dans sa voiture ... A noter également un capital risqueur (@Ventures) qui présentait sur son stand ses start-ups (c'est la première fois que nos gaulois voyaient cela). Le stand de beenz et "sa monnaie virtuelle" qui a beaucoup inquiété Buthion du GIE Cartes Bancaires. Beaucoup de stands allemands, un stand russe et espagnol, et, naturellement, quelques français dont France Télécom en tête (Com1, Digitelec, la Région Nord et ... KLEline) ... Note de dernière minute de Jean-Michel Billaut : on dit dans les milieux autorisés new-yorkais que M. Arnault (le nôtre) ouvrirait une "banque directe" l'année prochaine en France ! (Christine Weissrock - Atelier Paribas)