Outre-Atlantique, les automobilistes veulent pouvoir connecter leur téléphone mobile à leur véhicule. Le but : utiliser le mobile pour gérer son automobile, et veiller sur sa sécurité.

Quand l'ordiphone devient un élément clé de la voiture

Les automobilistes américains sont de plus en plus sensibles aux technologies embarquées qu'ils peuvent connecter directement à leur téléphone : une étude menée par le cabinet américain J.D. Power and Associates révèle que près de 90 % des utilisateurs de smartphones veulent pouvoir le connecter directement à leur véhicule, notamment pour passer ou recevoir des appels. Un défi pour les constructeurs qui doivent s'adapter à la législation qui interdit de plus en plus son utilisation pour téléphoner au volant, même avec un kit main libre..

Des voitures connectées au mobile

Lors d'un sondage, le cabinet a donné la possibilité aux automobilistes de choisir entre 21 technologies pour leur prochain véhicule. La connexion sans fil pour accéder directement à Internet fait partie des technologies plébiscitées, tout comme la possibilité d'accéder directement à des applications installées sur le téléphone afin de démarrer la voiture ou encore de fermer les vitres ou d'ouvrir le coffre à distance. D'après l'étude, ils sont environ 50 % à être intéressés par ce type de technologie et sont prêts en moyenne à dépenser 300 dollars dans ces applications.

Un défi pour les constructeurs

Il semble que les constructeurs qui donneront la possibilité à l'automobiliste de rester informé et connecté tout en étant en sécurité gagneront le pari d'aller chercher de nouveaux clients. En effet, si les instances locales et nationales de sécurité routière sont de plus en plus sévères, les automobilistes américains ont également pris conscience du danger de la route. C'est pour cette raison qu'ils placent en tête des technologies celles qui leur permettront de vérifier l'état de leur véhicule et les différents niveaux d'huile, de liquide de refroidissement...