Venice Project, la plate-forme peer-to-peer (P2P) de diffusion de contenu vidéo, est disponible aujourd'hui en version bêta. Ce projet, mis en place par les deux créateurs de Skype et de Kazaa...

Venice Project, la plate-forme peer-to-peer (P2P) de diffusion de contenu vidéo, est disponible aujourd'hui en version bêta. Ce projet, mis en place par les deux créateurs de Skype et de Kazaa, avait été rendu officiel en octobre dernier.
 
6 000 internautes testent actuellement cette nouvelle plate-forme, basée sur le P2P, qui propose à ses bêta-testeurs de visionner des vidéos (films, documentaires, séries, émissions, etc.) en streaming.
 
Même si Venice Project est loin d'être un pionnier dans la diffusion de contenu vidéo en ligne, les créateurs de cette plate-forme misent avant tout sur la qualité de l'image: elle s'affiche en plein écran sur l'ordinateur et est proche de la haute définition.
 

Venice Project mise sur la qualité d'image et sur des programmes professionnels de qualité  pour se démarquer des autres
plates-formes vidéo
(cliquez pour agrandir)
Par ailleurs, pour ne pas être accusé de diffuser des vidéos protégées par le droit d'auteur, les créateurs de Venice Project collaborent avec les fournisseurs de contenus tout en négociant des contrats pour obtenir le droit de diffuser des œuvres. Ainsi, les internautes ne peuvent pas, pour le moment, mettre en ligne leurs propres vidéos. Celles disponibles sur la plate-forme ont préalablement reçu un accord de diffusion par les ayant-droits.
 
Ces vidéos seront donc d'abord fournies par des éditeurs de contenus professionnels. Par exemple, les documentaires proviendront de la maison de production Off The Fence et de la chaîne Explora Channel.
 
En outre, le logiciel, qui doit être préalablement installé sur un ordinateur pour pouvoir bénéficier du Venice Project, propose un ensemble de fonctionnalités pratiques. L'utilisateur peut lister des chaînes préférées dans des favoris. Celles-ci pourront ensuite être partagées avec ses contacts. Venice Project offre également un service communautaire où il sera possible de trouver des flux RSS et d'organiser des chats pour discuter des programmes de ses chaînes favorites.
 
Reste à savoir si Venice Project arrivera à se tailler une place de choix face à des concurrents comme YouTube, iTunes ou Google Video. Mais le modèle est original et les fondateurs ont déjà transformé plusieurs coups d'essai en coups de maître...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 20/12/2006)