La jeune pousse franco-japonaise, Parissmooz, dont une partie du capital est détenue par Jean-Paul Gaultier et la directrice du Ballet National de Marseille, Marie-Claude Pietragalla, a réalisé entr...

La jeune pousse franco-japonaise, Parissmooz, dont une partie du capital est détenue par Jean-Paul Gaultier et la directrice du Ballet National de Marseille, Marie-Claude Pietragalla, a réalisé entre le 1er janvier et le 31 août 2001 un chiffre d’affaires de 1,220 million de F. La société table sur un chiffre d’affaires prévisionnel pour 2001 de 2,5 millions de F. Le site parismooz.com (http://www.parismooz.com), lancé le 15 novembre 2000, est un cityguide sur Paris entièrement en japonais, destiné aux touristes japonais préparant leur voyage en France. Le site s’appuie sur trois données marketing incontournables : 1 million de touristes japonais viennent chaque année en France et 90 % d’entre eux passent par Paris, 25 millions de japonais surfent sur le web via une connexion PC ou Mac, et ce depuis la fin 2000. Enfin, le touriste japonais a un impact économique sur les acteurs du tourisme ainsi que sur les biens de luxe français, certaines marques phares réalisant en effet 50 % de leur chiffre d’affaires parisien avec les touristes japonais. Le site enregistre environ 1 000 visites par jour pour 15 000 internautes par mois. De nombreux partenariats sponsoring ont été conclus avec les grands acteurs du tourisme français ainsi qu’avec les industries du luxe et de la mode, permettant à ceux-ci de développer dans parissmooz leurs propres modules de préparation au voyage sur Paris. Parallèlement, parissmooz a lancé fin mai deux autres sites, toujours sous l’URL parissmooz.com : un magazine sur Paris destiné aux résidents japonais à Paris et un site de e-commerce avec une offre de produits authentiques pour les japonais. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 11/09/2001)