L'entreprise Gator devenue Claria avait annoncé en mars qu'elle se retirait du marché des adwares. Claria s'est-elle réellement convertie au Bien ? C'est bien ce que l'on va bientôt apprendre...

L'entreprise Gator devenue Claria avait annoncé en mars qu'elle se retirait du marché des adwares. Claria s'est-elle réellement convertie au Bien ? C'est bien ce que l'on va bientôt apprendre. L'entreprise vient en effet de lancer la version bêta de son portail personnalisable PersonalWeb.
 
Partant du constat extrêmement simple qui montre que 90 % des internautes ne personnalisent pas leur page d'accueil par manque de temps ou parce qu'ils ne savent pas comment le faire, Claria a lancé PersonalWeb, une page qui s'adapte à l'internaute.
 
Concrètement, au départ, PersonalWeb peut être comparé à un Yahoo News ou bien à un MSN Network. Cependant, à la différence de ses concurrents, PersonalWeb étudie les habitudes de son utilisateurs : les pages Internet visitées, les mots-clés tapés dans les moteurs de recherches... Ces informations sont ensuite utilisées pour fournir, via PersonalWeb des contenus susceptibles d'intéresser l'internaute.
 
Les contenus de PersonalWeb peuvent être des articles, des vidéos ou n'importe quel autre formats que l'on trouve sur le Net. La page de départ est modifiée au bout de quelques heures de surf pour correspondre aux centres d'intérêts de l'internaute.
 
Le système est automatisé, la page ne reste donc pas statique. Les conteneurs apparaissent et disparaissent au fur à et mesure de la navigation pour s'adapter au mieux. Claria assure que les informations collectées ne sont pas stockées. "Nous ne rassemblons pas d'information identifiable - ni nom de famille, ni adresse e-mail, ni adresse IP", déclare un responsable.
 
Claria se serait-elle convertie ? L'avenir nous le dira. On peut d'ores et déjà constater que l'entreprise a abandonné le système des pop-ups tout en utilisant intelligemment la surveillance de la navigation pour offrir du contenu adapté aux internautes.
 
 

Adware
 
Un adware est un logiciel qui affiche des publicités pendant son utilisation et, par extension, l'élément qui gère l'affichage de ces publicités. Ce terme anglais est issu de la contraction des mots advertising (publicité) et software (logiciel), tirés de l'expression "advertising supported software". Certains proposent de le franciser en "pubgiciel".
 
L'adware est souvent un logiciel distribué gratuitement ou presque par son auteur, qui compte sur les publicités incluses pour se rémunérer. Il arrive également que les versions d'évaluation de certains logiciels payants soient munies de publicité, dans le but d'inciter l'utilisateur à se diriger vers les versions payantes, qui en sont dépourvues.
 
La communication d'informations liées à l'utilisateur (dans le but de cibler les annonces publicitaires par exemple) par un adware doit être soumise à l'approbation de ce dernier et figurer dans ses "conditions d'utilisation". Si ce n'est le cas, le logiciel entre dans la catégorie des spywares.

 
(Atelier groupe BNP Paribas - 05/04/2006)