italia, Fininvest-Mediaset, Cecchi Gori Communication, les opérateurs de télévision et de télécommunications italiens, et Canal + se sont mis d'accord pour créer une plate-forme numérique câble-sate...

italia, Fininvest-Mediaset, Cecchi Gori Communication, les opérateurs de télévision et de télécommunications italiens, et Canal + se sont mis d'accord pour créer une plate-forme numérique câble-satellite. Selon un communiqué commun des cinq sociétés, cette plate-forme contrôlée majoritairement par les Italiens "sera ouverte à tous ceux qui en feront la demande". Elle va permettre de lancer en Italie la télévision numérique à péage avec notamment une harmonisation des technologies. Ainsi, avec un seul décodeur, les téléspectateurs pourront recevoir les programmes numériques, qu'ils soient transmis par satellite, câble ou par les partenaires de la plate-forme. Les réseaux analogiques terrestres cryptés seront également concernés. Conformément aux règles de la législation antitrust italienne, la plate-forme sera ouverte à des opérateurs tiers à travers l'utilisation de standards pour son accès. Selon la presse italienne, Telecom Italia et la télévision nationale RAI détiendront respectivement 40 % et 10 % des parts de la plate-forme. Avec 30 %, Canal + qui possède la chaîne à péage Telepiù, sera le deuxième actionnaire. Fininvest-Mediaset et Cecchi Gori Communication détiendraient chacun 10 %. Fin septembre, la RAI a lancé Raisat, un bouquet numérique par satellite thématique, à accès gratuit. La haute autorité chapeautant à la fois la télévision et les télécommunications, créée l'été dernier, doit élaborer pour début 1998 un nouveau plan d'assignation des fréquences et empêcher la constitution de positions dans le secteur radiotélévision. Elle pourra assigner de nouvelles concessions jusqu'à la mi-1998. (La Tribune - Les Echos - Le Figaro - 03/11/1997)