En termes de ventes de véhicules d’occasion, Onlycar.com, né en octobre 1998, est devenu le premier site français. Le nombre de visites atteint aujourd’hui 7 000 par jour, soit plus de 150 000 conne...

En termes de ventes de véhicules d’occasion, Onlycar.com, né en octobre 1998, est devenu le premier site français. Le nombre de visites atteint aujourd’hui 7 000 par jour, soit plus de 150 000 connexions par mois. Près de 300 ventes de véhicules d’occasion sont réalisées chaque mois par l’intermédiaire du site. Le nombre de concessionnaires partenaires du site est passé récemment de 100 à 150. Le site permet d’obtenir des temps de réponses rapides grâce à l’affichage sur une même page de toutes les sélections possibles. Le site permet aussi d’afficher les réponses dans une liste simplifiée, de visualiser les photos sans quitter la liste, ni ouvrir une nouvelle fenêtre ou changer de page. On peut effectuer une pré-recherche à l’aide d’un compteur de réponses pour aller encore plus vite. L’internaute peut effectuer sa sélection selon différents critères: modèle, année, kilométrage, énergie, région … L’internaute peut alors opérer un premier choix de voitures afin d’effectuer par email une pré-réservation auprès du concessionnaire sélectionné. Onlycar.com propose sur son site 4 500 véhicules d’occasion, réellement disponibles, bénéficiant d’une garantie des professionnels. Cette offre est mise à jour en temps réel par les partenaires d’Onlycar.com. Les prix affichés sur le site correspondent à la meilleure offre que l’internaute pourrait obtenir chez un concessionnaire, que ce soit pour les voitures d’occasion ou les voitures neuves. La vente elle-même ne se fait pas ligne que ce soit pour le neuf ou pour l’occasion. Elle se conclut directement chez le concessionnaire. Onlycar.com propose une photo pour plus de 90 % de ses offres. Le site s’oriente dès à présent vers une présentation de chaque voiture en trois photos, permettant une vision complète sous différents angles. Par ailleurs, comme pour les voitures neuves, l’internaute peut cliquer sur la vitrine du mois mettant en valeur 60 véhicules classés en 5 catégories. Cette vitrine présente avec photos et fiches descriptives précises des voitures sélectionnées par Onlycar.com, sur la base d’une présélection faite par les professionnels. Les critères de sélection portent non seulement sur le prix, mais aussi sur la rareté des véhicules proposés. Onlycar.com table sur une forte croissance de son chiffre d’affaires dans les années à venir: 40 % des ventes sur le marché de l’occasion passent aux Etats-Unis, à une étape ou à une autre, par la consultation d’un site, 12 à 15 % des acheteurs de voiture en France utilisent déjà le web pour s’informer. Depuis peu, Onlycar.com propose la vente de voitures neuves. Le site négocie directement et au préalable le prix avec les professionnels de la vente automobile partenaires. Un catalogue complet de toutes les marques existantes propose à l’internaute les modèles, les types, options, équipements et performances, ainsi qu’un comparatif entre les véhicules, les prix publics et les remises consenties à l’internaute pouvant aller jusqu’à 27 %. Là aussi, la présentation en photo des véhicules à vendre est assurée. Par ailleurs, moyennant un surcoût très raisonnable, le client peut se faire livrer à domicile le véhicule acheté. La nouvelle version du site permet la vente sur offres de véhicules d’occasion.. Cette vente sur offres s’inscrit dans un partenariat avec le site de vente aux enchères Onatoo.com. Les enchères sont animées par un acteur clef, le spécialiste des enchères de voitures. Celui-ci donne obligatoirement son accord, préalablement à la mise aux enchères d’un véhicule, et négocie le prix le plus bas. Il suit le processus jusqu’à la finalisation de la vente. L’acheteur règle directement le prix du véhicule à un organisme tiers, la société AGI. Cette dernière paie ensuite le véhicule au vendeur qui peut ainsi livrer le véhicule. La vente sur offres concernera dans un premier temps 5 véhicules par semaine. Le nombre devrait être porté à 10 après une période de test de trois mois. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 14/11/2000)