Les clients Itineris peuvent avec le service ItiAchat effectuer des commandes à distance par téléphone ou Internet et payer en toute sécurité avec leur téléphone mobile équipé d'une lecteur de carte...

Les clients Itineris peuvent avec le service ItiAchat effectuer des commandes à distance par téléphone ou Internet et payer en toute sécurité avec leur téléphone mobile équipé d'une lecteur de carte bancaire à puce. Après avoir contacté le commerçant, le client Itinéris formule sa commande. Le commerçant lui envoie alors son offre sous forme de Mini-Message s'affichant sur l'écran de son téléphone mobil (le Star TAC-D de Motorola équipé de la carte SIMphonIC De La Rue). Le client insère ensuite sa carte bancaire CB et compose son code secret. La transaction est ensuite envoyée de manière sécurisée aux banques partenaires (le CIC et le Crédit Mutuel) qui garantissent le paiement aux commerçants. Bilan très positif pour la première phase expérimentale lancée fin juillet, comptant deux banques et cinq commerçants. Les 60 testeurs ont en effet apprécié le coté sécurisant et familier du système, la grande simplicité d'utilisation et les délais de réflexion offerts par les commerçants. La totalité des 100 commandes passées a été livrée dans les délais annoncés. France Télécom a démarré vendredi la seconde phase de cette expérience, comptant désormais 22 commerçants, 7 banques et une centaine de testeurs. La BNP, la Caisse d'Epargne, le Crédit Agricole, le Crédit Lyonnais et la Société Générale ont ainsi rejoints le CIC et le Crédit Mutuel. De nouveaux commerçants élargissent l'offre commerciale proposée aux testeurs (les 3 Suisses, Hertz, Alapage.com, WSF, Belem, la Comtesse du Barry, France Gastronome, Chateau Online.com, Interflora, Aquarelle, Daniel Guittat, Darty, Marocopoly, la Fédération Française de Rugby, Golfprim, Investir, le-messager;cim, macarte.com, michelin-travel.com, Omniticket, Promovac et Topachat.com). Le lancement commercial est prévu à l'issue de cette seconde phase expérimentale, au premier trimestre 2000. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)