Start-up du Connecticut, Priceline propose à ses abonnés de décider à quel prix ils sont prêts à acheter une quantité de minutes de communications longue distance. Priceline répercute ensuite ces pr...

Start-up du Connecticut, Priceline propose à ses abonnés de décider à quel prix ils sont prêts à acheter une quantité de minutes de communications longue distance. Priceline répercute ensuite ces propositions à trois spécialistes de téléphonie sur le Net, auxquels elle s'est associée (Net2Phone, ZeroPlus et Deltathree). Lorsque ces derniers acceptent, l'internaute reçoit par email un numéro de téléphone à rappeler ainsi qu'un code personnel. Il ne lui reste plus qu'à effectuer ses communications en composant toujours au préalable ce numéro, sans avoir à changer de compagnie de téléphone, ni à souscrire un abonnement. Selon Priceline, ses clients peuvent économiser ainsi jusqu'à 40 % de leur facture téléphonique. Depuis sa création, Priceline a sans cesse cherché à se diversifier. Ainsi, à côté de son activité d'agence de voyages (plus de 80 % de son chiffre d'affaires), Priceline a ajouté une offre de services financiers (assurances-vie, emprunts ...), un supermarché virtuel ainsi que la vente d'automobiles neuves. Au premier trimestre 2000, Priceline a réalisé un chiffre d'affaires de 313 millions de dollars, en hausse de 535 % par rapport à la même période de 1999 (49 millions de dollars) et des pertes de 7,3 millions de dollars, contre des pertes de 16,8 millions un an plus tôt. Depuis le début de l'année, Priceline a gagné 1,5 million de clients supplémentaires, soit au total 5,3 millions. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 29/05/2000)