Winnerland est un site de jeux interactif ouvert à tous où l’internaute s’amuse avec ses marques favorites. Pour participer aux nombreux tirages au sort, il suffit de jouer aux différents jeux sur...

Winnerland est un site de jeux interactif ouvert à tous où l’internaute s’amuse avec ses marques favorites. Pour participer aux nombreux tirages au sort, il suffit de jouer aux différents jeux sur http://www.fr.winnerland.com. Chaque jeu est fondé sur une marque distincte. L’internaute peut ainsi découvrir soit une nouvelle marque, soit une nouvelle gamme de produits ou mieux comprendre l’utilisation, le bénéfice d’une marque existante. L’internaute est automatiquement inscrit pour le tirage au sort dès la fin du jeu. Plusieurs tirages au sort sont effectués pendant la validité de chaque jeu. Les prix à gagner sont notamment des cadeaux de luxe ou de haute technologie, correspondant au profil de l’internaute. Cela va d’un safari au Kenya, à des lecteurs DVD, en passant par un séjour avec enfants en Laponie ou une garde-robe de star dans des grands magasins …. Le site, lancé par Procter & Gamble avec ses marques propres, mais ouvert à d’autres partenaires, a fait ses débuts en France début décembre. Depuis son ouverture, le site propose deux jeux en ligne «a la recherche du docteur Fébrèze» et «Sapingo!, le bingo de Noël». Lancé en Italie en 1998, Winnerland s’est hissé au 8ème rang des sites les plus fréquentés, hors portails et ISP. 140 000 joueurs italiens ont déjà tenté leur chance et plus de 200 joueurs ont gagné l’an dernier. Près de 1 000 nouveaux joueurs rejoignent chaque jour la communauté Winnerland. Les femmes représentent 38 % des joueurs, ce qui correspond exactement à leur pourcentage parmi les internautes italiens. 39 % des joueurs enregistrés se définissent comme les responsables des achats au sein de la famille. 72 % des visiteurs appartiennent à une famille de trois personnes ou plus. 71 % des inscrits ont entre 20 et 40 ans, l’âge moyen étant de 33 ans. Près de 14 % des joueurs ont découvert le site par le bouche à oreille. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 19/12/2000)