Les offres reçues par réseaux sociaux, applications ou SMS peinent à intéresser les Français, encore souvent fidèles aux canaux traditionnels. Mais ce qui ressort surtout est en fait l'attente d'offres homogènes et personnalisées.

Bien que le commerce sur Internet et mobile continue son ascension, en matière de promotions, il semble que les Français restent attachés aux modes de diffusion traditionnels. Une étude* menée par Generix Group et l’Ifop, sur le sentiment des Français sur les politiques de promotion et de fidélité des enseignes non alimentaires dans un monde devenu "cross-canal", souligne ainsi que le contexte de crise actuelle induit la recherche de promotions. Toutefois, les consommateurs ne sont pas satisfaits de tous les types de réductions : ils restent dubitatifs sur les nouveaux médias alors que les promotions en magasin (64%), via les coupons (61%) et les prospectus (58%) sont celles qui les incitent le plus à aller acheter en boutique. "Ces modes de promotion déclenchent de l’achat en magasin car leur utilisation est simple et facile à comprendre", explique à L’Atelier Mike Hadjadj, directeur marketing et communication de Generix Group.

Homogénéité dans les promotions

Côté nouveaux médias, les offres promotionnelles reçues par email sont perçues comme les plus personnalisées (33%), intéressantes (27%) et variées (33%).  Contrairement à celles-ci, celles reçues par SMS Smartphone et SMS sont perçus comme transmettant les offres les moins personnalisées, les moins intéressantes et les moins variées. En fait, pour que la promotion convienne aux individus  il faut surtout qu'elle soit à la fois personnalisée, évidente et le plus simple possible. En effet, les Français n’acceptent que des promotions qui sont pertinentes. Avec le développement du showrooming (se renseigner en magasin, puis acheter en ligne) pratiqué par 25% des gens à l’instar de celui du ROPO (Research Online, Purchase Offline) (47%) les Français ne prennent que le meilleur de chaque canal en fonction de leur besoin, de leur situation. Ils veulent s’assurer d’avoir la meilleure offre. Ainsi, quel que soit le canal, 56% des Français vont étudier les différences entre les offres. "Ils expriment un vrai besoin de transparence et  sont de plus en plus professionnels dans le traitement de la recherche d’une promotion", ajoute Mike Hadjadj.

Fidélité : offre personnalisée et privilégiée

De plus, "ils veulent des informations fiables. Il n’y a rien de pire que le sentiment de s’être fait avoir", poursuit-il. Il faut donc que la promotion soit la même partout, et ce quel que soit le canal. Sinon, cela entraîne de la frustration et surtout une incompréhension, d’autant plus s’il est fidèle. Pourquoi un DVD est en promotion sur le site, mais pas en magasin ? A noter qu'en termes d'usage, les Français ont en moyenne cinq cartes de fidélité et cinq cartes sur des sites marchands. 61% déclarent que la carte ou le compte de fidélité leur donne accès à des offres ou des services exclusifs et 58% affirment bénéficier de promotions plus intéressantes que les personnes qui n’ont pas de compte client. Et un Français sur trois consulte son compte fidélité d’une enseigne sur son application mobile.

* : enquête menée auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Rédigé par Elyse Charvin