La pub sur le Net sort de sa "préhistoire". Après la première génération d'annonceurs dont le seul but était d'accroître le trafic sur leur site, une petite dizaine d'annonceurs dont Volkswagen, IBM...

La pub sur le Net sort de sa "préhistoire". Après la première génération d'annonceurs dont le seul but était d'accroître le trafic sur leur site, une petite dizaine d'annonceurs dont Volkswagen, IBM ou la Banque Directe (Paribas) ont conçu de véritables plans médias pour le Web. Aujourdhui, la communication reprend le pouvoir, comme l'explique Eric Bournazac, directeur du développement au département Internet de Médiavision "en tant que support publicitaire, Internet se situe au carrefour des cinq médias traditionnels". L'interactivité du web est pour le monde de la publicité une nouveauté radicale. On peut ainsi suivre une campagne de publicité jour par jour. Pendant le déroulement d'une campagne, l'annonceur peut ainsi repérer les bandeaux les plus efficaces, à quels moments ils attirent le plus de public et quels sont les points de passage correspondant le mieux aux objectifs de la campagne. Tous les acteurs s'entendent également pour voir dans le développement de bases de données de prospects le véritable enjeu de la publicité sur le Net "développer des opérations de promotion sur le Web participe à la même mission que le développement de bases de données marketing". ° En pleine croissance, le marché publicitaire est estimé en 1998 à 60 millions de F. ° Les instruments de mesure d'audience sur le Web sont en pleine maturation. ° En matière de logiciels de commerce dits de "back office", Open Market est devenu une référence mondiale. ° Sur l'ensemble du territoire des Etats-Unis, News-Catcher, le service mis au point par la société Airmedia, diffuse des pages Web par radio. ° Selon François Benveniste, PDG de PSINet France "l'accès à l'Internet devient une matière première". (Dossier de trois pages - La Tribune - 18/05/1998)