Les importantes perspectives de croissance pour le secteur de la publicité in-game se confirment. Le chiffre d'affaires engendré par ce segment devrait être multiplié par dix d'ici 2011...

Les importantes perspectives de croissance pour le secteur de la publicité in-game se confirment. Le chiffre d'affaires engendré par ce segment devrait être multiplié par dix d'ici 2011.  
 
Une nouvelle étude consacrée à la publicité insérée dans les jeux video (in-game) annonce une croissance spectaculaire de ce marché sur les cinq prochaines années. Le cabinet d'analyse américain ABI Research estime le poids de ce secteur à près de 850 millions de dollars en 2011, soit une multiplication par dix au regard des 80 millions de dollars pronostiqués pour l'année en cours. L'essor de ces activités publicitaires étroitement liées aux univers 3D vidéoludiques serait largement impulsé par le succès des fonctions de connexion Internet de la dernière génération de consoles de jeux.
 
Une opportunité à saisir
 
Il s'agit là d'une réelle opportunité pour les acteurs du jeu vidéo, souligne ABI Research. "A de nombreux égards, les constructeurs de consoles et les éditeurs de jeux perçoivent les services entourant le jeu vidéo comme des canaux on ne peut plus efficaces pour atteindre une catégorie active", indique Michael Wolf, directeur de l'étude pour le cabinet new-yorkais. C'est également un avertissement pour les entreprises désireuses de toucher des populations allant de l'adolescent aux trentenaires.
 
Le téléchargement de jeux n'est pas en reste
 
Les trois principaux vendeurs de consoles que sont Microsoft, Nintendo et Sony devraient voir leurs revenus issus du téléchargement de jeux en ligne suivre la même courbe de croissance. Ce segment représentera en effet plus d'un milliard de dollars en 2011 contre seulement 90 millions cette année, estime ABI Research. Et Michael Wolf de préciser "si les investissement sur ce marché ne sont pas encore rentables, nous nous attendons à ce que le web devienne le premier canal de distribution de contenus pour consoles de jeux. Ces activités devraient représenter une source de revenus majeures pour les trois constructeurs d'ici trois à quatre ans".     
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/08/2007)