urgent d'introduire les nouvelles technologies dans le système éducatif français. Dans la revue de presse du 12 juin, j'indiquais que dans son rapport rendu public le 10 juin sur le développement ...

urgent d'introduire les nouvelles technologies dans le système éducatif français. Dans la revue de presse du 12 juin, j'indiquais que dans son rapport rendu public le 10 juin sur le développement du multimédia et des réseaux à l'école, Alain Gérard avait proposé 32 mesures. Sans compter l'investissement nécessaire pour l'achat et le renouvellement du parc évalué à 1 milliard de F par an pendant trois ans, 400 millions de F les années suivantes, parmi les mesures préconisées par le Sénateur figure notamment la proposition que les élèves puissent se former à la recherche documentaire dans les Centres de documentation et d'information des établissements scolaires (CDI). Les enseignants doivent pouvoir choisir en toute liberté leurs outils pédagogiques. L'attribution d'une prime de 2 000 F afin de permettre aux professeurs l'acquisition de CD-Rom et de logiciels (liste définie par le ministère de l'éducation) est évoquée. Le rapport suggère également pour offrir à tous les lycées, collèges et cadres un accès égalitaire à Internet de créer un réseau national pour l'enseignement scolaire "Renates" à l'image de Renater pour les universités. De nouveaux métiers devraient apparaître. Pour répondre aux problèmes de maintenance, chaque établissement aurait son "régisseur technologies nouvelles". Il est également proposé que l'administration mette des ordinateurs portables à la disposition des professeurs-formateurs et des inspecteurs régionaux ou généraux et que tous les enseignants et personnels d'encadrement bénéficient d'une adresse électronique professionnelle. Bien que difficile à mettre en oeuvre d'ici à l'an 2000, M. Gérard reprend l'annonce faite par Jacques Chirac de diminuer le taux de TVA sur les produits et services multimédia. De plus, Alain Gérard va déposer un projet de loi afin d'autoriser l'Etat, les collectivités locales et les établissements publics à céder gratuitement aux associations de soutien scolaire et de parents d'élèves les matériels informatiques dont ils n'ont plus besoin. (Le Monde - 18/06/1997)