plus à la télévision numérique. Si sur 22 millions de foyers, 2 % seulement ont accès aujourd'hui aux programmes numériques, plus de la moitié des Français se déclarent "très ou assez intéressés" pa...

plus à la télévision numérique. Si sur 22 millions de foyers, 2 % seulement ont accès aujourd'hui aux programmes numériques, plus de la moitié des Français se déclarent "très ou assez intéressés" par la télévision digitale. Toujours selon cette enquête menée en mars 1997 auprès d'un panel de 2 051 personnes, 18 % sont prêts à s'équiper pour la recevoir. Si deux sur trois Français (71 %) ont une installation hertzienne de base pour la réception des chaînes généralistes, ils sont 25 % a être déjà abonnés soit à Canal + (19 %), soit au câble (9 %), soit au satellite (2 %). 4 % de foyers n'ont pas de téléviseurs. 460 000 foyers étaient équipés pour recevoir la télévision numérique au mois de mars. Avec 81 % de parts de marché, CanalSatellite domine à ce moment là le marché, 19 % pour TPS qui a démarré plus tard. Cependant, 32 % des personnes interrogées citent spontanément TPS, contre 30 % pour CanalSatellite et 3 % pour ABSat. 50 % du panel ne cite aucun bouquet de façon spontanée. Jugeant les tarifs trop élevés (35 %) ou le nombre de chaînes reçues suffisant (34 %), 82 % des foyers ne se sentent pas encore concernés par le numérique. Cependant, selon TMO, un Français sur cinq (18 %) a envie de s'abonner à un bouquet (10 % de mieux qu'en 1996), soit 800 000 acheteurs potentiels à majorité masculine (22 %, 13 % pour les femmes). 71 % sont prêts à s'abonner pour le cinéma, 60 % pour les documentaires et les grands reportages. Avec 52 %, le sport et l'information arrivent à égalité. (Les Echos - 09/09/1997)